Les boucliers

Les boucliers

Aujourd'hui, dans le cadre de la série sur les armes, toujours, je vous parle de boucliers.

Car oui, les boucliers sont considérés comme des armes, défensives certes, mais des armes tout de même. Après tout, il n'y a qu'à voir comment notre très estimé Steven Rogers, alias Captain America, se sert du sien.

Le bouclier est une arme très ancienne destinée, principalement, à parer une attaque. Il est connu depuis l'époque sumérienne (IIIe millénaire av. J.-C., en Mésopotamie), au moins, et sera utilisé en occident jusqu'au XVIIe siècle. Il deviendra complètement obsolète quand les armes à feu individuelles se généraliseront.
Néanmoins, il réapparaîtra au XXe pour protéger les policiers dans la lutte anti-émeute.

A travers les âges et selon les peuples, les boucliers pouvaient être fabriqués dans différentes matières.
Ainsi, on en a retrouvé en osier tressé ou en bois sculpté. Mais, en général, il est constitué de bois recouvert d'une autre matière comme du cuir, du lin (macéré dans une décoction de vinaigre et de sel, il offrait la même résistance que le cuir), du cuivre (il est apposé sur la face externe en disques espacés destinés à renforcer le bouclier), du bronze (plus résistant que le cuivre) ou du fer (plus léger et tout aussi résistant que le bronze).
Plus récemment, beaucoup plus récemment même, les premiers boucliers anti-émeutes ont été fabriqués en acier, qui allie solidité et légèreté, puis en plastique.

A l'intérieur des boucliers, on trouve des poignées, le plus souvent en cuir ou en tissu, parfois en bois, qui permettent de tenir le bouclier.

Source : www.armae.com

Certains boucliers peuvent être surmonté d'un ombon (ou umbo). Il s'agit d'une pièce bombée ou conique en fer ou en bronze placée au centre des boucliers et servant à protéger la main, à détourner les traits ou, dans une mêlée, à blesser. Il pouvait également être ornemental.

Une rondache surmontée d'un ombon

Certains boucliers celtes et romains sont surmontés d'une spina, une arête centrale de bois dur servant à renforcer le bouclier et à dévier les coups.

Source : www.archeoart.org

La symbolique des boucliers

Dans notre culture occidentale, tout comme l'épée, le bouclier revêt une symbolique particulière. Quelle que soit l'époque ou la culture, le bouclier est un symbole de force et de protection, d'abord, mais aussi de protection divine.
Captain America n'est-il pas le défenseur du monde libre ? Il a été créé au début de la Seconde Guerre Mondiale pour symboliser la protection de la Liberté contre les tyrans, surtout l'oppresseur nazi, en plus de représenter le patriotisme américain, bien entendu. Choisir d'équiper un super-héros d'un super-bouclier est loin d'être une chose anodine d'un point de vue de la symbolique qu'on lui accorde Wink
Pensons également à l'expression se mettre sous l'égide de quelqu'un qui signifie se mettre sous la protection de quelqu'un. L'égide est un type de bouclier utilisé durant la Grèce antique et qui a été repris dans la mythologie : l'égide de Zeus est un bouclier magique recouvert de la peau d'Amalthée, la chèvre qui a nourri Zeus pendant son enfance. Dans d'autres versions, il s'agit du bouclier qu'Athéna aurait recouvert de la peau du géant Pallas.

Dans la Bible, le bouclier est le symbole de la foi sur laquelle s'écrase les traits démoniaques. Ainsi, l'épée est le symbole du pouvoir divin et le bouclier celui de la protection divine.

Sur un plan plus pragmatique, le bouclier était, au Moyen-Âge, le support des armoiries d'un chevalier. Porter son bouclier armorié était un honneur et le perdre, un déshonneur.

Différents types de boucliers

Comme vous vous y attendiez — j'en suis sûre ! —, il existe plusieurs types de bouclier.
Bien entendu, il ne s'agit pas d'une liste exhaustive et chaque époque et chaque peuple avait ses propres variantes.

L'Aspis

L'aspis est un bouclier utilisé durant l'Antiquité par l'infanterie et la cavalerie. Il peut prendre plusieurs formes selon les époques : en forme de 8 (comme la photo), en forme de tour, dit "échancré", "hoplon"... Et il y a encore des variantes des variantes.
Il est fait d'une armature de bois sur laquelle sont cousues des peaux de bœufs.

Le Clipeus

Le clipeus est le grand bouclier rond des guerriers antiques, assez grand pour protéger son porteur et son voisin dans l'ordre de bataille des phalanges (formation militaire consistant à faire un "bloc" impénétrable pour littéralement écraser l'ennemi).
Le clipeus est majoritairement fait de bois recouvert de cuir de bœuf avec un ombon en fer. Un système de brides élaboré permettait des maintiens multiples ou d'être aidé par son voisin pour maintenir la phalange en ordre serré. Dans les premiers temps de l'Empire romain, le clipeus virtutis était un bouclier honorifique en métal précieux attribué par le Sénat à un personnage que l'on veut honorer.

Le Parma

Le parma est un dérivé direct du clipeus. Il présente les mêmes particularités à ceci près qu'il est oval.

Le Scutum

Le scutum est le bouclier du légionnaire romain. C'est sûrement le plus connu grâce aux Astérix et Obélix, notamment.
Il s'agit d'un descendant du parma, conçu pour pouvoir s'abriter complètement derrière. Il est en bois recouvert de cuir et comporte souvent, en plus d'un ombon, une spina.

La Pelta

La pelta est un bouclier thrace en forme de croissant de lune.
Ce bouclier léger est fabriqué à partir d'osier tressé recouvert de cuir épais. Il est muni d'une poignée et de courroies qui permettaient de le porter sur le dos.
La pelta était considérée par les Grecs comme étant le bouclier attitré des Amazones.

L'Écu

L'écu est le bouclier typique que l'on imagine lorsqu'on pense aux chevaliers du Moyen-Âge.
Il fait partie de l'équipement du chevalier et du piéton. La forme affinée de sa pointe a été rendue nécessaire par l'utilisation à cheval de ce type de bouclier. Il est fait de bois recouvert de métal, de cuir ou de lin.
Ce bouclier est également celui qui a définit toutes les bases des dénominations en héraldique.

Le Pavois

Le pavois est un grand bouclier de forme ovale ou quadrangulaire, porté par les fantassins et plus particulièrement les arbalétriers, au Moyen Âge.
Porté dans le dos pendant les déplacements, il était généralement grand, voire très grand, de manière à abriter complètement son utilisateur lorsque la troupe était en ordre de bataille. Tout comme l'écu, il est principalement fait de bois et recouvert de métal, de cuir ou de lin.

La Rondache

La rondache est un bouclier rond, de taille moyenne surtout utilisée dans les combats au corps à corps.
Elle est rarement utilisée à cheval sauf en orient et dans l'est de Europe. La rondache est faite de bois, mais pour les modèles ne dépassant pas 30 cm de diamètre, elle était faite de fer ou de cuir bouilli.

La Targe

La targe est un petit bouclier exclusivement fait de fer qui, dans de rares cas, pouvait être directement fixée au bras gauche de l'armure. Ce bouclier ne s'utilisait que dans les combats très rapprochés et, plus tard, dans les joutes, son côté incurvé permettant de faire passer la lance.
J'aimerais préciser que la targe des anglophones n'est pas la même que celle des francophones. En effet, pour les anglo-saxons, une targe est une rondache germanique.

Alors? Avez-vous trouvé ce qu'est le bouclier de Captain America ? Wink
Quoi qu'il en soit, j'espère que cet article vous a plu. Comme d'habitude, n’hésitez pas à me laisser une petite trace de votre passage ! Ça fait toujours plaisir Wink

Ajouter un commentaire