Édition

Dans cette section seront regroupés tous les articles traitant du monde éditorial.

Ma vie, mon roman #11 : Je refuse d'être le dindon de la farce éditoriale !

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler d'un sujet qui me tient vraiment très très très à cœur : la non-reconnaissance de l'auteur comme étant un professionnel du livre ! (et tout le foutage de g*** de la part du système éditorial qui s'en suit).

Attention ! Ceci est un article qui commence par un gros coup de gueule !

Peut-être que certains feront les yeux ronds en lisant cela, mais c'est vrai : dans le monde éditorial d'aujourd'hui, l'auteur n'est pas considéré comme un professionnel dans la chaîne du livre alors que tous les autres — éditeur, illustrateur, diffuseur, distributeur, libraire,... — le sont. Ce qui est absurde puisque, si personne n'écrit, il n'y a pas de chaîne de livre. L'auteur-e (oui, désolée, mais "autrice" ne passe toujours pas avec moi parce qu'à chaque fois, j'imagine le Pokemon vaututrice... mais ça va me passer, rassurez-vous !), l'auteur-e, donc, fournit l'objet de base qui permet de faire vivre des milliers de personnes mais n'a pas de meilleur statut qu'une vache laitière : à lui/elle de fournir la matière première sans rien espérer en retour parce que, de toute manière, on ne fait ça que pour le plaisir et pour l'Art, non ?

(Merci d'éviter les débats vegan, ce n'est ni le moment ni l'endroit...)

La sword and sorcery

La sword and sorcery

Aujuourd'hui, j'avais envie de vous parler d'un sous-genre de la Fantasy qui tombe un peu dans l'oubli : la Sword and Sorcery.

Ce sous-genre quasiment ancestral de la fantasy met en scène un guerrier ou une guerrière qui doit se battre contre un mage noir/sorcier malfaisant/nécromant (biffer les mentions inutiles), et ce, en général grâce à un artefact magique chèrement payé, obtenu au péril de sa vie. Le tout saupoudré d'une sulfureuse histoire d'amour, bien entendu !
Quand on se penche sur les caractéristiques du genre, on se rend compte que, en réalité, le genre lui-même est un cliché.

Ce genre est trop souvent confondu en l'heroic fantasy et je vous explique plus bas les différences entre ces deux sous-genres.

Le Steampunk

Le Steampunk

Aujourd'hui, je voudrais aborder avec vous un autre sous-genre qui, à l'instar de la Science-Fantasy est souvent à cheval entre la Science-Fiction et la Fantasy.

C'est un sous-genre que j'affectionne tout particulièrement d'un côté par l'époque dans laquelle il prend place et, d'un autre, par l'imaginaire auquel il fait appel.

Cet article sera un très bref aperçu du genre qui s'avère être très complexe par l'étendue de ses influences.

Comment choisir le bon format pour son livre ?

Poches ou Grands Formats ?

Comme promis dans l'article Poches ou grands formats ? [TAG/Débat], voici la seconde partie de cet article-débat à propos des formats de roman. Ainsi, quand on est un auteur autoédité qui souhaite imprimer son roman, faut-il opter pour un format poche ou pour un grand format ?

Poches ou grands formats ? [TAG/Débat]

Poches ou Grands Formats ?

Aujourd'hui, je voudrais aborder avec vous un sujet qui touche de près les lecteurs, mais également les auteurs autoédités : les formats des livres.

Je voudrais traiter le sujet en deux articles : un tag, d'abord, pour vous présenter un peu ma position (totalement personnelle) par rapport aux différents format et un second, plus objectif, pour aider les auteurs indépendants à se décider. Car, choisir un format n'est pas quelque chose de si anodin et choisir un format plutôt peu influencer le confort de lecture, mais aussi l'achat puisque le prix est également l'un des facteur de choix au moment de l'achat. Si vous êtes de gros lecteurs, vous devez savoir de quoi je parle Wink

A l'origine, j'ai trouvé ce tag sur la chaîne de Margaud Liseuse.

Comment choisir les maisons d'édition auxquelles envoyer son manuscrit ?

Comment choisir à quelles maisons d'édition envoyer son manuscrit ?

Aujourd'hui, j'ai choisi de parler avec vous d'un sujet qui peut paraître incongru pour certains et insurmontable pour d'autres : Comment choisir les maisons d'édition auxquelles envoyer son manuscrit ? (en même temps c'est marqué dans le titre ! Lol )
En effet, tout le monde ne sait pas ce qu'est une ligne éditoriale ou alors comment trouver les maisons dont la ligne éditoriale correspond à son roman. Chaque année des centaines de manuscrits sont envoyés tous azimuts sans réelle réflexion et les auteurs se retrouvent découragé à cause des refus successifs. Seulement, si on envoie un roman policier à une maison qui ne publie que la romance, on est mal barré !

C'est pour ça que dans cet article, je vais vous donner des tuyaux pour trouver les bonnes maisons auxquelles adresser vos manuscrits, tuyaux qui sont aussi ceux que j'utilise Wink

L'importance de connaître le genre de son roman

genre

Aujourd'hui, je voudrais vous parler d'un sujet qui fait couler pas mal d'encre et auquel je voulais apporter ma vision des choses. Il s'agit de l'importance de connaître le genre de son roman quand on a pour but de l'offrir au public, que ce soit par l'édition classique, l'autoédition ou en lecture libre sur une plateforme de lecture (comme Wattpad).

Je vais traiter le sujet de manière généraliste et pas seulement orientée vers les auteurs de l'Imaginaire parce que je pense que c'est un sujet qui concerne tous les écrivains.

Les différents modes d'édition

Les différents modes d'édition

Je vous l'avais promis mardi, le voici : aujourd'hui, je vous présente les différentes manières d'éditer son livre.

Lorsque notre roman est terminé, qu'il est corrigé et mis en page, en somme, qu'il est prêt pour l'édition, il faut se poser la question : « L'éditer, oui, mais quelle méthode choisir ? »
Je vais tenter de vous aider à faire un choix en vous expliquant les différences, les avantages et les inconvénients de chacun des trois modes principaux d'édition, à savoir : le compte d'éditeur, le compte d'auteur et l'autoédition.

Autoédition : à vous de jouer ! de Nathalie Bagadey

Autoédition : à vous de jouer ! de Nathalie Bagadey
Résumé - Quatrième de couverture : 

Six mois après avoir publié son premier roman en autoédition, Nathalie Bagadey en a conclu que c’était vraiment une expérience formidable. Pas toujours facile, mais exaltante et enrichissante. Elle a donc récidivé avec un autre ouvrage et a trouvé que le processus était même plus simple la deuxième fois.

La Science-Fantasy

La Science-Fantasy

La Science-Fantasy est un genre qui fait couler pas mal d'encre et qui déchaîne les passions. – Si, si ! Je vous assure, vous allez vite comprendre pourquoi.

Historiquement, on considère que la première histoire de science-fantasy était Une Princesse de Mars, premier tome du Cycle de Mars, écrit par Edgar Rice Burroughs, le papa de Tarzan, en 1917. Ce roman est un récit de science-fiction se mêlant à des éléments surnaturels (l'utilisation de la télépathie, notamment).

Pages

S'abonner à RSS - Édition