Enoch (La Voie des Oracles 2) d'Estelle Faye

Enoch (La Voie des Oracles 2) d'Estelle Faye
Titre : 
Enoch (La Voie des Oracles 2)
Auteur-e : 
Estelle Faye
Genre(s) : 
Fantasy
Éditeur : 
Scrinéo
Date de parution : 
28/05/2015
Ma note : 
5/10
Résumé - Quatrième de couverture : 

Poursuivis par les hommes d’Aedon, Thya, Enoch et Aylus fuient dans les terres barbares…

Sur les routes, les trois acolytes vont découvrir un monde très divers, coloré, fabuleux, où des magies et des mystiques plusieurs fois centenaires côtoient des aspirations farouches à la liberté. Un monde plus vaste et plus étrange que tout ce qu’ils auraient pu imaginer.

Au cours de ce nouveau voyage, Thya et Enoch vont à nouveau être mis à l’épreuve, et se révéler, ou se perdre…. Avec, en fond, la menace grandissante d’Aedon, soutenu cette fois par un nouvel allié surnaturel…

Mon avis : 

Si vous n'avez pas lu ma chronique à propos du premier tome, je vous invite à aller y jeter un œil : Thya (La Voie des Oracles 1) d'Estelle Faye Wink

L'univers est pareil à lui-même. C'est-à-dire riche en mythologies variées (grecques, romaines, étrusques,...). J'ai vraiment éprouvé beaucoup de plaisir à retrouver cette Europe du Ve siècle après J.-C. pleine de faune, de dieux oubliés ou presque, d'ondines,...
Par contre, le choc des cultures qu'on a pu rencontré dans le premier tome ne se retrouve pas ce tome-ci.

Le style de ce deuxième tome reste aussi efficace que dans le premier, même s'il y a beaucoup moins de vocabulaire latin que dans le premier tome.

Je sais ce que ce vous dites : « Mais si ça lui a autant plu qu'avec le premier tome, pourquoi ce 5/10 ? »
Parce que, même si l'univers et le style sont de la même qualité que dans le tome précédent, les deux points suivants sont les points faibles de ce tome 2...

L'intrigue est, pour moi, là où le bât blesse le plus. Dans ce tome-ci, Estelle Faye m'a fait miroiter monts et merveilles, je m'attendais à des quêtes épiques, des voyages extraordinaires, des rencontres mirifiques pour finalement refermer le livre avec le goût amer de la déception. « Tout ça pour ça ?! » a été ma seule réaction en lisant la dernière ligne.
J'ai trouvé que l'auteure racontait beaucoup d'événements pour pas grand-chose, au final. Il se passe tellement trop de péripéties au point que j'ai l'impression que certaines scènes ne sont là que pour remplir des trous et je les trouvent inutiles et d'autres auraient clairement pu être développées davantage. J'aurais clairement préféré qu'il se passe moins de choses mais qu'on en sache un peu plus.

Hormis Thya, Culsans et deux autres — que je ne citerai pas pour ne pas vous spoiler —, les anciens personnages ne sont qu'effleurés et les nouveaux, anecdotiques. Ce qui me chagrine beaucoup car j'aurais aimé en apprendre beaucoup plus sur certains d'entre eux.
J'ai, par contre, énormément apprécié l'évolution psychologique de Thya. Elle a parcouru du chemin, a gagné en maturité et en indépendance.

En bref, j'ai été très déçue de ce deuxième tome, mais je reste très intriguée par l'histoire et j'ai hâte de connaître la suite et fin.

Où l'acheter ? : 

Ajouter un commentaire