Créer son système de magie : typologie des thaumaturges

typologie-thaumaturges

Aujourd'hui, on reprend la série sur la magie ! J'espère que cet article vous plaira parce que ma reprise du boulot n'a pas été évidente.

Nous renprenons donc où nous nous étions arrêtés : après avoir expliqué ce qu'est un thaumaturge, nous allons parler des différents types de thaumaturges.

Dans les différentes lectures documentaires que j'ai effectuées pour rédiger cette série d'articles, je me suis rendue compte que non seulement presque aucune ne présentait le thaumaturge, mais que, lorsqu'elles le faisaient, elles ne présentaient qu'un seul type de thaumaturge. À savoir, le vieil excentrique barbu ermite plein de sagesse qui connaît tout sur tout et qui n'est autre que le mentor du héros ou de l'héroïne.
En somme, elles présentaient un avatar de Merlin.

Or, en Fantasy, il y a beaucoup plus de types de pratiquants de la magie que ces vieux intello poussiéreux. C'est pour ça que, par le biais de ce chapitre, je vais tenter d'établir une typologie des thaumaturges que l'on peut croiser en Fantasy.

Je tiens à noter que je ne parlerai pas des créatures magiques dans ce chapitre. En effet, je ne les considère pas comme des thaumaturges puisque le lien qu'elles entretiennent avec la magie ne relève pas du Don.

 

Les instinctifs

Les instinctifs sont les thaumaturges qui possèdent un don inné et une source interne de pouvoir.

Leur pratique de la magie se base sur leur instinct et leurs ressentis. Nul besoin de mentor, d'école, de théorie ou de livres de sorts pour eux, ils apprennent par une pratique constante et par l'écoute perpétuelle de leur intuition et de leurs impressions.

Leur magie est généralement peu puissante, mais ils peuvent l'utiliser à l'envi sans avoir à préparer de longues incantations ou à réunir pléthore de composants (comme un focaliseur ou d'autres accessoires). Leur répertoire de sorts est limité à des sorts basiques, mais efficaces. En combat, ils ont tendance à être imprévisibles. En outre, leur magie étant peu puissante, ils ont souvent appris le maniement d'une arme de poing (dague ou poignard, parfois épée courte) ou de jet et se servent de leur magie pour augmenter les dégâts ou les effets.

Dans un univers où ils sont libres de pratiquer, ce sont souvent des personnes nomades, charismatiques (souvent excentriques, parfois truculentes) et impulsives.

Dans un univers où ils ne sont pas libres de pratiquer, ce sont des personnes qui auront plutôt tendance à être fourbes et à vivre cachées. Elles subsisteront de larcins et de manipulation.

Dans les deux cas, ils sont également la plupart du temps solitaires ou ne s'allient qu'avec une ou deux personnes en qui ils ont une confiance absolue. Ce peut être un frère, une sœur, un-e ami-e d'enfance ou un autre thaumaturge qui vit les mêmes problèmes.

Quelques exemples :

  • Les ensorceleurs dans Donjons et Dragons
  • les elfes dans la plupart des univers
  • Les bardes dans mon univers

 

Les méthodiques

Les méthodiques peuvent autant posséder un don inné qu'un don acquis. Leurs sources de pouvoir sont autant internes qu'externes. Cela dépend des univers.

Les méthodiques sont les thaumaturges qui ont besoin de longues années d'études pour parvenir à maîtriser la magie. Le passage par l'apprentissage aux côtés d'un mentor ou dans une école est indispensable à leur formation. Leur pratique repose sur des connaissances solides et des préparations longues et parfois fastidieuses. Ils ont, en général, besoin d'un focaliseur (type baguette, bâton...) pour lancer leurs sorts.

Leur magie est souvent puissante et leurs champs d'application presque sans limite. Toutefois, plus le sort est puissant et plus il nécessite de préparation (composants, incantations, accumulation d'énergie magique, gestuelle complexe, etc.). La quantité de magie qu'ils peuvent utiliser dans une journée est souvent plus limitée que celle des instinctifs.

Qu'ils soient libres ou pas de pratiquer la magie, les méthodiques se regrouperont toujours entre eux pour créer des écoles (clandestines ou pas) afin de dispenser les savoirs. Leurs groupes seront toujours hiérarchisés et organisés. Ils sont plutôt posés et réfléchis et préféreront toujours la discussion à l'action, dans un premier temps du moins.
Toutefois, lorsqu'ils sont isolés de leurs semblables, ils ont tendance à se replier sur eux-mêmes et à vivre en ermites afin de mener leurs recherches sans être dérangés.

Quelques exemples :

  • Les magiciens dans l'univers de Donjons et Dragons
  • Les mages tels qu'on les présente la plupart du temps
  • Les sorciers dans l'univers de Harry Potter
  • Les arcanistes dans mon univers

 

Les prodiges

Les prodiges possèdent un don inné et disposent d'une source de pouvoir interne et peuvent se servir de sources externes. Il s'agit aussi des cas typiques des Élu-e-s et des thaumaturges possédant des pouvoirs individuels. Ce sont des thaumaturges qui tiennent autant des instinctifs que des méthodiques.

Leur pratique de la magie tient autant de l'instinct que de l'apprentissage. Ils sont dotés d'un pouvoir inné puissant qu'ils sont obligés d'apprendre à contrôler et à manipuler. Leur pratique se base autant sur les ressentis que sur l'étude.
Les prodiges sont souvent seuls ou rares dans leurs univers. Toutefois, ils parviennent à se trouver des mentors et/ou des protecteurs. S'ils sont plusieurs et qu'ils se trouvent, ils s'unissent.

Quelques exemples :

  • Eragon dans L'Héritage de Christopher Paolini
  • Les mutants dans l'univers de X-Men
  • Les Cinq élus dans Le Pouvoir des cinq d'Anthony Horowitz
  • Carrie dans le roman éponyme de Stephen King
  • Les enchanteurs dans mon univers

 

Les dévots

Les dévots possèdent le plus souvent un don acquis (grâce à la bénédiction d'une divinité) et ils disposent d'une source de pouvoir externe (par le biais d'un artefact divin ou d'un miracle obtenu par la prière, par exemple).

La magie des dévots dépend dans la ferveur de leur foi et de l'attachement en une divinité, parfois plusieurs, mais c'est très rare. Les dieux ne sont pas très partageurs. C'est une magie qui peut être très puissante dans ses effets, mais qui se trouvera toujours limitée dans ses applications puisqu'elle dépend du domaine de la divinité que sert le dévot. Par exemple, un prêtre d'Arès (dieu de la guerre chez les Grecs) n'aura de pouvoir que sur les arts du combat et ne disposera que de sorts (le terme miracles est plus approprié) offensifs. La pratique des dévots ne repose que sur la dévotion à leurs divinités. Qu'ils s'écartent un tant soit peu du domaine de ces dernières et ils perdront tous leurs pouvoirs.

La formation des dévots reposent sur la prière et sur l'étude des textes sacrés relatifs à leur divinité.

Les dévots auront toujours tendance à se regrouper sauf si leur mission est de parcourir les chemins pour accomplir la volonté de leur divinité (convertir le peuple, venir en aide aux plus démunis, tout détruire...).

Quelques exemples :

  • Les prêtres dans la plupart des univers de Fantasy, dont celui de Donjons et Dragons
  • Les paladins dans Donjons et Dragons

 

Les intermédiaires

Les intermédiaires sont des thaumaturges particuliers : ils possèdent le don inné d'utiliser des sources externes.

Ils ne possèdent pas de source de pouvoir interne et ne peuvent pas pratiquer la magie sans leur source externe. Ces sources peuvent être des artefacts, des objets magiques, des êtres ou créatures magiques ou des entités. Parfois, leur source de magie ne sert qu'à une seule chose.

La puissance de la magie des intermédiaires dépend de la puissance de leur source et de la force du lien qui les unit.

Les Élu-e-s peuvent également être des intermédiaires dans certains univers.

La plupart du temps, les intermédiaires sont plutôt solitaires, préférant chérir le lien qui les unit à leur source plutôt que de nourrir des liens sociaux. Toutefois, dans les univers où il est courant de tirer parti d'une source externe, les intermédiaires ont tendance à vivre en société, normalement.

L'apprentissage de la magie par les intermédiaires dépend de leur source. S'ils sont liés à une source pensante (un animal, une créature, une entité d'un autre plan ou enfermée dans un artefact…) il est courant que ce soit elle qui apprenne au thaumaturge à se servir de la magie. Dans le cas d'une source inerte (un objet magique ou un artefact), le thaumaturge devra apprendre par lui-même ou grâce à un mentor. Toutefois, dans le cas d'un lien avec une créature, il est également possible que les deux (thaumaturge et créature) doivent être formés par un mentor, voire deux (un pour chacun).

Quelques exemples :

  • Les manipulateurs de danseurs dans Les Crépusculaires de Mathieu Gaborit
  • Les druides dans Donjons et Dragons
  • Arthur Pendragon capable de manipuler Excalibur
  • Les djinnia dans mon univers
  • Les cuisiniers et cuisinières dans la série Just Add Magic : dans cette série, pour pratiquer la magie, il faut se servir d'épices magiques pour mitonner des plats magiques.
  • Les personnes qui scellent des pactes avec des démons ou des créatures d'autres plans.
  • Raiponce dans le film de Disney (sa chevelure est sa source de pouvoir externe, elle ne sert qu'à soigner et si elle s'en sépare [si elle se coupe les cheveux], elle perd ce pouvoir)
  • Kelsea dans La Trilogie du Tearling d'Erika Johansen
  • Les dresseurs de Pokémon, d'une certaine manière peuvent être considéré comme des intermédiaires.
  • Starla, Tamara et Falone dans Princesse Starla et les Joyaux Magiques : dans cet univers, les pouvoirs magiques viennent de joyaux magiques qui possèdent chacun leur propre caractère et il faut s'en faire accepter pour pouvoir utiliser leur magie.

 

Voilà, j'espère que cet article de reprise vous a plu. N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé ! N'hésitez pas non plus à compléter ce que j'ai dit si j'ai oublié des exemples ! wink

Si l'article vous a plu et que vous avez encore 30 secondes à m'accorder, penez à aller regarder une vidéo (de 30 secondes justement) sur
C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup wink

Si vous souhaitez me soutenir, n'hésitez pas à me faire un don sur Tipeee ou sur PayPal ou à regarder une (ou plusieurs) vidéo de 30 secondes sur Utip ou encore à acheter mes livres !

Boutique

Commentaires

Salut !!! ^^

Tu ne peux pas savoir à quel point je suis contente de lire à nouveau tes articles. Je n'ai pas cessé de guetter la date de ton retour. C'était très difficile, j'ai relu tous tes articles et je crois que maintenant je les connais par coeur ^^

J'espère que cette pause t'a faite du bien :)

C'est vrai que quand j'ai fait des recherches, je n'ai pas trouvé autre chose que l'exemple de Merlin. Tes articles sont beaucoup plus détaillés que les autres recherches que je fais, c'est pour ça que je les attends avec impatience.

Sur quoi sera le prochain article ? ^^

Merci beaucoup ! laugh

Je ne dévoile pas les sujets de mes prochains articles pour me laisser la possibilité de changer de sujet à la dernière minute. Et, oui, ça s'est déjà produit et sûrement plus souvent qu'on pourrait le croire ! ^^"

Parfait, cela m'aide pour mon personnage principal :) un grand merci à toi

Génial ! laugh

Bonjour.

Quel plaisir et quel bonheur de pouvoir lire à nouveau un article d'une telle qualité !

Très utile, rien à redire : comme d'habitude.

Juste une question : pourrait-on envisager des dévots-méthodiques ?

Merci encore !

 

Merci ! laugh

Alors, en fait, les dévots sont méthodiques dans leur manière d'étudier de la magie (ils suivent une méthode, une discipline), mais ce ne sont pas des méthodiques dans le sens où ils n'iront pas chercher un savoir encyclopédique. Ils se contentent de la vision qui collent à celle de leur divinité.

Les thaumaturges méthodiques sont des thaumaturges profanes (dans le sens laïcs et laïques) qui visent le savoir objectif et encyclopédique. Les thaumaturges dévots ne visent que le savoir lié à leur divinité et donc un savoir fini et subjectif (puisqu'il est "éclairé" par la lumière des valeurs transimises par le dieu ou la déesse).

En somme, pour te faire un parallèle avec notre monde, les méthodiques sont des scientifiques et les dévots sont des "moines-chercheurs" (à l'image des darwinistes [~méthodiques] qui se sont opposés aux créationistes [~dévots]).

J'espère que c'était clair ^^"

Salut Zaha,

ça en fait un de plus qui est content de pouvoir te lire à nouveau! 

 

Eh bien, je suis heureuse de vous voir aussi contents de me retrouver ! blush

Coucou Zahardonia, merci pour ce nouvel article, toujours aussi utile !

J'avais raté l'annonce de ta pause, alors je me demandais où tu étais passée...

Je tiens à te remercier pour tes articles, ils me sont vraiment très utiles ! Je développe actuellement Ehsishanë, terre née de l'éclosion d'une fleur dans le Néant, et j'attends avec impatience la suite de tes articles ! ^^

Merci beaucoup !

N'oublie d'aller voir l'article de cette semaine : Créer son système de magie : L'Éveil wink

Oui, c'est ce que je suis en train de faire !

Est-ce que tu prévois de aire quelques articles sur les langues/les peuples entre-deux ou pas ? Parce que je sais pas vraiment comment faire sur ce point...

J'aimerais bien, mais ce sont deux sujets hyper tendus à aborder. A la base, je voulais m'y atteler dès que j'aurais eu fini la magie, mais je crois que ce sera dans beaucoup trop longtemps.
Ensuite, il faudra voir comment ça se goupille avec mes missions et projets pro aussi.

Donc, voilà, je ne promets pas de délai, mais j'aimerais bien m'y coller avant le déluge wink

Mais ce que je peux te dire, c'est qu'il y aura une partie dédiée aux alphabets et langues sacrées dans la série sur la magie. Je vais peut-être goupiller conlangue et alphabet à ce moment-là.

A propos des peuple, as-tu des questions précises ?

Oui, je sais bien que ce n'est pas forcément facile vu la complexité de tous les éléments à prendre en compte et que tu as deux semaines seulement pour faire article.

Et bien, en fait, concernant les peuples, je n'ai pas la moindre idée de part où commencer... J'en ai déjà créé un, mais il n'a encore aucune profondeur parce que je ne sais absolument pas l'essentiel à ce sujet. Quels détails ajouter, tout àa tout ça.

Ok je vais essayer de voir pour faire un article sur les étapes de création d'un peuple, sans trop rentrer dans les détails sinon, je vais pas y arriver... ^^"

(d'ailleurs, pour l'info, je fais mes articles en une semaine, puisque que je publie deux articles par semaine : 1/sem sur Monde Fantasy et 1/sem soit sur mon blog d'autrice, soit sur Prom'Auteur wink Ça te donne une idée du temps disponible que j'ai pour écrire un article...)

Ah oui quand même... C'est vraiment court dis donc ! En tout cas merci beaucoup de tes explications, elles m'aident énormément !

Maintenant que tu le dis

J'aime bien l'idée sur la classifiaction des thaumaturges, cela ouvre une belle pallette et pouvoir faire le comparatif avec tes deux premiers romans éclaircit pas mal les choses. En tout cas, bel article pour ton retour ^^

Ajouter un commentaire