Création d'univers : Par où commencer ?

Création d'univers : Par où commencer ?

Aujourd'hui, je vous fais un petit (hum hum…) article pour vous donner des pistes afin de vous aider à savoir par quoi commencer la création de votre univers.
Le problème se situe souvent là : on a les idées qui foisonnent mais on ne sait pas toujours par quel bout les prendre pour entamer le travailler de création ou, au contraire, on n'a que des embryons d'idées qui ne demandent qu'à grandir mais on n'arrive pas à se décider sur celui à développer en premier.

Cet article prend place au tout début de l'étape 4 « construire » de la méthode que je vous ai présentée il y a deux semaines : Création d'univers : introduction.
Même si vous n'avez pas suivi ma méthode, vous devriez tout de même être arrivé à un stade similaire, c'est-à-dire que vous avez déjà une bonne idée de ce vers quoi va tendre le monde que vous voulez créer. Si toutes vos idées sont encore en vrac, je vous conseille vivement de laisser cet article de côté et de commencer par faire du tri dans vos pensées, en suivant ma méthode ou pas, et de revenir ici plus tard Smile

Si c'est bon, on peut y aller !

Les éléments à développer

Afin de m'y retrouver au mieux, j'ai organisé les éléments à développer dans le cadre de la création d'univers en quatre grandes catégories, elles-même subdivisées en sous-catégories, etc.

Je voudrais tout de même préciser qu'il s'agit de ma manière de travailler et que vous êtes libres de l'adopter ou pas Wink

  • La nature : tout ce qui touche à l'aspect naturel, c'est-à-dire la géographie, la géologie, la faune, la flore, les races,...
  • L'artificiel : tout ce qui touche à l'aspect non-naturel, tout ce qui est créé, c'est-à-dire la politique, l'économie, la technologie, les coutumes, les langues,...
  • La magie : tout ce qui touche à… la magie ! (vous ne l'auriez jamais deviné !), c'est-à-dire la religion (dans les univers fantasy, quand il y a une religion, c'est que le ou les dieux existent ou ont existé d'une manière ou d'une autre), les lois magiques, les écoles de magies,...
  • L'histoire : tout ce qui s'est déroulé avant votre récit et, pourquoi pas, tout ce qui se déroulera après.

J'ai changé la table des matières de la section Création d'univers pour aller dans ce sens. Je trouve ça plus facile que de tout mettre en vrac. Qu'en pensez-vous ?

Toutes ces catégories et sous-catégories sont intiment liées. Au cours de la construction de votre univers, il vous arrivera souvent de sauter de l'une à l'autre.

Et donc, par quoi commencer ?

Voici les 5 points par lesquels je vous conseille de commencer :

  1. La géographie
  2. Les nations (états, pays, l'appellation est à votre convenance)
  3. Les races
  4. La magie
  5. L'histoire de votre monde

1. La géographie

Je vous conseillerais, donc, de commencer par la partie géographie. Donner un cadre physique à son histoire et à son monde est le meilleur moyen pour éviter de s'éparpiller.
De plus, ça donne déjà un côté tangible, presque réel, à votre univers. C'est tellement plus agréable et motivant de pouvoir travailler avec sa carte à côté de soi en se disant : « Je suis là » en pointant du doigt un endroit sur votre carte.

Le mieux est de débuter en dessinant une carte schématique faites de ronds, de carrés et de triangles sur laquelle vous placerez diverses informations telles que les climats, les nations (v. point suivant), les villes et lieux importants (si vous les connaissez déjà), les montagnes, les lacs,… Définissez également si votre monde sera plat, rond, en forme d'anneau,…

Il n'est pas nécessaire de dessiner directement votre carte au propre, tout simplement parce qu'il peut y avoir encore des changements. L'important ici est d'avoir un aperçu du monde dans lequel évolueront vos personnages et d'avoir un cadre concret de travail.

Dans le cas d'un univers d'urban fantasy, le principe reste le même : à partir de Google Maps, par exemple, imprimez la ou les parties de la Terre qui sont concernées par votre récit et annotez-les. Pensez à travailler avec des cartes à différentes échelles pour avoir des vues globales et d'autres plus précises.

2. Les nations

Nota Bene :

Je pense qu'il est important de faire, ici, une distinction entre nation, race et peuple.
Une nation est une entité politique et économique regroupant des individus sur un territoire défini.
Une race est un groupe d'individus présentant tous une série de caractéristiques biologiques, morphologiques et métaboliques communes.
Un peuple est une communauté de gens unis par leur origine, leur mode de vie, leur langue ou leur culture.

Ainsi, une nation peut fédérer plusieurs races regroupées en plusieurs peuples.

Placez vos nations sur votre ébauche de carte dessinée précédemment et établissez, sur un document dédié, le contexte politique (et économique, s'il y a lieu) général de votre monde : les conflits, les alliances, les paix précaires, les routes commerciales,…
Décrivez également les gouvernements en place sans nécessairement rentrer dans les détails.

Vous n'avez pas besoin de décrire toutes vos nations en long en large et en travers, surtout s'il vous reste des points à éclaircir et/ou qui dépendent d'autres éléments.

3. Les races

Dans un document dédié aux races (soit un document par race, soit un pour toutes les races, à vous de choisir Wink ), décrivez celles que l'on pourra trouver dans votre monde, c'est-à-dire qu'il vous faut expliquer les critères biologiques, morphologiques et métaboliques qui les caractérisent. Je pense qu'il vaut mieux, ici, approfondir le sujet le plus possible.
Décrivez les principaux traits physiques des individus (grands, petits, grandes oreilles pointues, blonds, bruns, os lourds, différences entre mâles et femelles,…), pourquoi pas des caractéristiques psychologiques s'il y a lieu (facilement irascibles, pacifistes, toujours au courant de tout,…), le métabolisme (mode de reproduction, durée de la gestation, les aliments qu'ils ne peuvent pas digérer, sont insensibles aux poisons, résistance innée à l'alcool de sorte qu'ils ne sont jamais ivres,…), n'oubliez pas non plus de parler de leur alimentation en général, d'expliquer quels sont les critères qui définissent un individu comme étant beau ou, au contraire, laid, etc.

4. La magie

Ici aussi, je vous conseille de décrire votre magie de la manière la plus complète possible. Elle est très souvent un point central d'un univers de fantasy. Même si elle n'est pas très présente aux yeux du lecteur, elle a souvent une importance capitale au sein de l'univers considéré.

Ainsi, dans le concept de « magie », je mets également la ou les religions puisque, bien souvent, les dieux ont un impact direct sur le monde.

5. L'histoire de votre monde

Comme pour les deux étapes précédentes, je conseille également de développer l'histoire de votre monde le plus possible. Décrivez-y ce qui s'est passé avant votre récit. Pourquoi pas la création de votre univers, si vous en avez envie ? Expliquez comment on en est arrivé "là" au moment du début de votre récit.
N'hésitez pas à faire une ligne du temps afin d'établir une chronologie des événements. J'ai utilisé le site frisechronos.fr pour faire la mienne.

En conclusion

Une fois que ces 5 points sont traités, vous pouvez vous attelez à construire d'autres éléments. Je vous conseille de les travailler par ordre d'inspiration : développer d'abord les aspects pour lesquels vous avez le plus d'idées.

Il va de soi que le degré de précision et de développement de chacun des différents points dépend de vos envies et de vos besoins. Si certains points vous semblent nébuleux au moment où vous commencez à les établir, n'hésitez pas à laisser des "blancs" pour y revenir plus tard. N'hésitez pas non plus à modifier ce que vous avez déjà fait : rien n'a été gravé dans le marbre ni soumis à un vote sénatorial, il vous est toujours possible de changer, supprimer ou ajouter des détails à tout moment. Vous restez seul maître de votre univers.


Ne vous inquiétez pas, chacun des points cités sera développés en détail grâce des articles dédiés. D'ailleurs, si vous avez envie que je traite certains points en priorité, dites-le moi en commentaire Smile

Comment avez-vous trouvé cet article ? Pensez-vous qu'il vous sera utile ?

Commentaires

Article utile, bien sûr, comme d'habitude :)
Oui, je pense que la nouvelle tale des matières est mieux.
L'histoire des races, ca fait tellement de boulot :0, moi j'ai une race dont on a fait disparaître la culture pour la remplacer par une autre (sans qu'il le sache) dans un but de stabilité. Du coup, je dois travailler leur culture actuelle ET leur culture disparue xD
Je pense également que la carte doit être la première chose à faire.

Ah oui, effectivement ! Ça fait pas mal de boulot ! Smile

Merci pour cet article Zaha, bien complet. Ca me rappelle les souvenirs de mes débuts de le worldbuilding. C'est un passage qui peut être rébarbatif par moment, mais ça reste toujours très passionnant, j'ai plein de mondes qui attendent encore que je leur donne vie :)

En rédigeant cet article, j'ai ressorti mes premières notes à propos de mon monde !
Même si c'était émouvant, je me suis tout de même rappelée le passage : « OK ! Je commence par quoi ? » Biggrin

Je me suis également rendue compte que beaucoup de choses avaient changé Smile

La même quand j'ai regardé mes notes et que j'ai commencé mon nouvel univers, il y a quelques semaines.

Comme d'habitude, un très bon article ! :-)
Je pense qu'un article sur la cartographie (dessiner une carte ; mais aussi la logique de placement des pays : guerres, alliances ; ...) serait intéressant !

Merci ! ^_^
Je note pour la carto ! Wink

Question: Quand vous créez votre monde, jusqu'où remontez-vous ? Vous intéressez-vous à la création de l'univers (bing/bang ? dieu ? etc) ? Ce qui amène pour moi une autre question; donnez vous une raison à tout ? Au niveau du système de magie par exemple ? Où laissez volontairement des explication dans l'ombre ?
Je parle bien sur de votre savoir en tant que créateur du monde, il est évident que le lecteur ne saura pas dès le début.

En ce qui me concerne, je ne suis remontée que jusqu'à l'apparition de la vie sur mon monde, Tell'Andra, parce que c'était nécessaire à l'explication de l'origine et du fonctionnement de mes magies.
Je n'ai qu'une idée très vague de l'origine du Flux (l'énergie magique) et encor moins de la création de mon univers Biggrin

Par contre, à propos de mon système de magie, je sais comment tout fonctionne et pourquoi. Mais je ne donnerai pas toutes les clés "théoriques" au lecteur.

Il est clair que l'auteur doit toujours en savoir plus sur son monde et ses personnages que le lecteur, toutes les informations ne doivent pas être dévoilées dans le récit Smile

Pour mon univers, Eldalarya, j'ai détaillé les étapes de la création de mon univers depuis le "big bang" jusqu'à l'apparition de mes races, avec la magie et les dieux entre les deux. Pour mon confort psychologique personnel, j'ai besoin de savoir comment les choses sont arrivées. Bien sûr, quand je dis détaillée, je parle des étapes : comment le monde s'est créé, puis la magie/les éléments/la nature, la vie/les dieux/les races, par qui et comment

Par contre, pour ce qui est de la chronologie ensuite, c'est le vide intersidéral. Elle est à peine plus précise pour les 500 ans qui précèdent le début de Tendanô, mais seulement quelques faits notés à l'arrache avec la période correspondante :D

Personnellement, je ne remonte pas jusque là... :-)
Pour moi les 500/600 ans avant le récit suffisent ; même si je précise sur la frise les premières civilisations pour me donner une date à ne pas dépasser.

Dans le cas de la magie, je pense que chacun fait selon ses besoins ; moi, je développe peu car ce n'est pas le point que je souhaite traiter le plus dans mon histoire. Après, chacun fait comme il souhaite.

Je pense quand même que l'auteur doit en savoir plus sur son univers que le lecteur pour éviter de grosses bourdes...

Pour mon monde (  que j'ai sobrement nommé "Monde" ), je suis remonté jusqu'au Chaos originel, avec alors deux dieux premiers ( mais je suis en train de modifier la mythologie, donc je revois tout ( des siècles de travail ).

Pour mon cas, j'ai presque donné une explication à toutes choses. Toutefois,je pense qu'il peut être très interressant de ne pas connaître la raison de l'existence de choses abstraites. Je m'explique : dans le monde sur lequel je travaille, la magie n'a pas d'explication, elle est là, évolue, régresse, mais on ne sait pourquoi.

Je suis d'accord quant au fait qu'il ne faut pas donner toutes les informations aux lecteurs/lectrices (c'est ce que l'on appelle le contrat de lecture) et c'est d'autant plus vrai quand il s'agit de magie. Toutefois, il est très important que nous, auteur/autrices, sachions ce qu'il en est. Même si on n'explique pas tout en détails dans nos notes, il est indispensable que nous en connaissions un minimum. Et ce pour une seule raison : nous ne pouvons transmettre ce que nous ne connaissons pas.

Ensuite, la magie est un cas particulier dans le worldbuilding à cause de l'effet "TGCM" ("Ta Gueule C'est Magique", expression de jeux de rôle). C'est-à-dire : si c'est magique, ça n'a pas besoin d'être expliqué. Or c'est faux. Ne pas donner d'explications, au moins un minimum, donne une impression de deus ex machina qui prend le lecteur pour un imbécile.
Il faut vraiment bien doser ses explications en matière de magie afin d'éviter soit un effet TGCM, soit une impression encyclopédique assomante.

Attention teasing : Tout cela fera l'objet d'un article dans la série consacrée à la magie. wink

Pressé de le lire alors !

Bonjour zahardonia,

Après avoir lu le premier article sur la magie, j'ai eu une longue refréxion (ça aide les insomnies), et j'ai relu une bonne partie des articles (tous intéressant, même au bout de la 5eme fois). Arrivé à cet artivle, je me suis dis que la création de la magie devrait se decomposer en fonction du "type" de magie ( si c'est une force, au même titre que la gravité, et donc qui peut changer tout un univers, c'est bête de le développer à la fin, plutot developper dans la géographie...).

C'est probable que ce soit juste ma manière de travailler, mais je pense que ça vaut la peine d'etre soulevé.

Sinon bravo pour ce site qui est l'une, si ce n'est ma première referéfence pour la documentation. (Excuse moi si il y a un problème de formulation ou de sens dans ce commentaire, la vision du texte est assez reduite sur mobile).

Merci beaucoup pour ton commentaire ! laugh

Tu as raison, mais il faut d'abord se demander quel est l'impact de la magie sur notre géographie.

Ce n'est pas parce qu'elle est la 5e force fondamentale de notre monde qu'elle aura d'office un impact sur la géogrpahie ou qu'elle aura un impact qui rendra la géographie/la géologie différente. Par exemple, si elle peut faire s'écouler l'eau du bas vers le haut, on pourrait avoir des cours d'eau qui remonterait des montagnes ; si elle peut faire flotter des îles dans le ciel...

Même si la magie est une force, elle peut ne pas avoir d'impact sur la géographie et sur la géologie. Auquel cas, cela ne serait pas nécessaire de la développer en même temps.

Bonjour Zahardonia. 

Je passais ici un peu pour me rassurer. Cela fait maintenant un an et demi que je développe mon univers et je ne sais ni si j'avance réellement, ni si un an et demi est peu/trés long pour le developpement d'un univers fictif.

Au passage, j'ai été fort aise de voir que j'avais bien suivit les 5 étapes dans le bon ordre sans réellement le savoir. Ton article est vraiment complet et agréable à lire.

Merci ! smiley

Je pense qu'il n'y a pas de longueur de temps idéal pour la création d'un univers. Cela va dépendre du niveau de complexité que tu veux lui apporter, du temps que tu passes à le développer (il est clair que tu avanceras plus vite si tu y travailles 2h par jour que si tu ne peux y passer que 2h par semaine, par exemple), de la quantité d'aspect que tu veux développer et du niveau de développement que tu veux atteindre avant de pouvoir écrire dedans.

Pour certaines personnes, un an et demi c'est très court et pour d'autres, c'est très long smiley

Ajouter un commentaire