Créer son système de magie : les plans 2/2

Créer son système de magie : les plans 2/2

Aujourd'hui, on termine le sujet des plans d'existence.

Pour rappel, la semaine passée, nous avons défini ce que sont les plans, à savoir des réalités différentes liées les unes aux autres ; nous avons vu qu'ils pouvaient être de 3 tailles différentes et qu'ils pouvaient s'agencer de plusieurs manières différentes dans un même système.

 

Comment voyager entre les plans ?

Il existe plusieurs moyens de passer d’un plan à un autre. Les modalités de transports dépendent beaucoup des règles des univers, mais voici quelques exemples :

 

1. Les portails

Comme évoqué plus haut, les portails sont des intersections entre deux plans qui permettent le passage de l’un à l’autre. Ces portails peuvent être à sens unique, sélectifs (il faut disposer d’un laissez-passer pour pouvoir les emprunter) et/ou soumis au bon vouloir d’un passeur.

Quelques exemples :

  • l’armoire magique dans Le Lion, la Sorcière Blanche et l’armoire magique de C.S. Lewis qui mène les enfants Pevensie à Narnia,
  • les glyphes, qui ne peuvent être empruntés que par des « transfuges », dans Darryl Ouvremonde d’Olivier Peru,
  • le mur entre les voies 9 et 10 de la gare de King’s Cross qui ne peut être emprunté que par des sorciers dans le monde de Harry Potter,
  • le launcher de votre MMORPG du moment.

 

2. Les laissez-passer

Les laissez-passer correspondent à des autorisations qui vous permettent de passer d’un plan à un autre. Ils peuvent prendre diverses formes telles que :

  • une condition physique ou magique particulière : seuls les enfants peuvent se rendre au pays imaginaire, seuls ceux qui croient vraiment aux fées peuvent se rendre dans leur royaume, être mort pour accéder au Paradis ou à l’Enfer…
  • posséder des pouvoirs particuliers qui permettent de se rendre d’un plan à un autre : Diablo dans les X-Men a la capacité de se téléporter d’un endroit à un autre en passant par un plan de transition,
  • un sort à effectuer, une potion à boire ou un aliment à manger : par exemple, dans beaucoup de légendes celtes pour pouvoir visiter le Sidh, il faut avoir mangé une pomme offerte par l'une des Dames du Sidh,
  • méditer, fumer des herbes ou inhaler des vapeurs dans le cas de voyage dans des plans immatériel, comme c’est le cas pour des voyages astraux ou des rêves, par exemple.
  • des objets magiques comme la bague de l’oncle de Digory dans Le Neveu du magicien de C.S. Lewis qui permet à Polly et Digory de se rendre dans un plan de transition appelé le bois d’entre les mondes qui mène à toutes les autres dimensions voisines de la Terre et de Narnia,
  • une autorisation à recevoir de quelqu’un : il faut être invité par Hadès pour pouvoir visiter les Enfers,
  • les invocations : le fait d’appeler une créature (démon, ange, esprit d’un mort, un thaumaturge vivant dans un autre plan ou autre) permet de faire sortir cette créature son plan d’existence pour la faire venir dans celui du thaumaturge invocateur,
  • des épreuves à surmonter pour gagner le droit de traverser.

 

3. Les passeurs

Les passeurs sont des thaumaturges, des personnes ou des créatures qui ont la capacité de pouvoir transporter d’autres personnes, thaumaturge ou pas, d’un plan à un autre.

Par exemple :

  • Charon, le nocher des enfers, qui, selon la mythologie grecque, fait traverser le Styx aux âmes des défunts ayant reçu une sépulture pour qu’elles puissent rejoindre l’Hadès,
  • Heimdall qui, dans l’univers de Marvel, est celui qui ouvre le Bifrost afin de permettre le voyage entre les neuf mondes (je précise « d’après Marvel » car dans la mythologie, ça ne passe pas vraiment comme ça),
  • des phénomènes météorologiques qui mènent les personnages, plus ou moins contre leur gré, dans des mondes parallèles comme c’est le cas avec Dorothy qui est transportée à Oz.

 

Ne pas confondre…

Plans et « autre monde »

Il existe pléthore de séries en Fantasy où les personnages voyagent entre la Terre et un « autre monde ». Ces autres mondes ne sont pas systématiquement des plans. Il peut s’agir de planètes lointaines qui seraient reliées à la Terre par des connexions magiques. Le voyage entre ces deux planètes se ferait par le biais de « tunnels » magiques ou par téléportation.

C’est le cas, par exemple, pour la série The Summoning de Robin D. Owens dans laquelle Lladrana, la planète sur laquelle se déroule la plus grosse partie de l’intrigue, est une planète qui s’aligne avec la Terre de manière cyclique. Cet alignement permet d’ouvrir un passage entre les deux mondes et de voyager de l’un à l’autre.

 

Rappelons que les plans sont liés entre eux : ce qui touche l’un touche les autres d’un même système. Or, dans le cas d’une autre planète, les impacts sont assez relatifs, voire insignifiant si les planètes sont très éloignées.

 

Plans et univers parallèles

Les univers parallèles sont à placer dans ce qui s’appelle les multivers. Ces derniers sont des systèmes qui comptent plusieurs univers qui sont indépendants les uns des autres.

La différence majeure entre un système à plans et un multivers tient, justement, dans le fait qu’il existe une connexion entre les plans d’un même système, mais pas entre les univers d’un même multivers. Les plans sont liés entre eux et ces liens permettent au système de rester en équilibre et de ne pas s’effondrer sur lui-même. Un système de plans fonctionne un peu comme des vases communiquant : quand un plan est perturbé, les autres le sont aussi. Alors que dans le cas d’un multivers, les différents univers n’interagissent pas ensemble. Aussi, si un univers apparaît, disparaît ou change, cela n’influe pas sur les autres.

Il n’y a pas non plus de communication entre les univers. D’ailleurs, nous n’avons aucune certitude de l’existence des autres univers, seulement des théories et des suppositions, aucune preuve.

 

L’un des exemples les plus parlant des multivers est celui des réalités alternatives développées dans la série Sliders et rappelant la théorie des mondes multiples de Hugh Evrett selon laquelle notre univers se dédoublerait en de multiples autres univers dès qu’un choix est à faire. Pour reprendre un exemple simple de cette théorie : dans le cas du chat de Schrödinger, il existerait un univers dans lequel le chat aurait survécu et un autre où il serait mort. Chacune des réalités alternatives vivrait sa vie de son côté sans interagir avec les autres.

 

Les uchronies et l’urban fantasy sont aussi des formes d’univers parallèles puisqu’elles sont des réalités alternatives. Dans les premières, on considère le monde sous l’angle du « et si » : Et si Hitler avait gagné la guerre ? Et si les Amérindiens étaient restés maîtres de leurs terres ? Et si Napoléon n’avait jamais tenté la Campagne de Russie ? Et si le nez de Cléopâtre avait été plus court ? (big up si vous chopez la référence)

Sous cet angle-ci, l’urban fantasy pourrait être résumé à une uchronie qui se serait posé la question : et si la magie existait vraiment ?

À partir du moment où on considère tous ces romans qui nous présentent des réalités alternatives de notre Terre, on rentre dans un multivers où chaque uchronie est un univers parallèle indépendant du nôtre. On voit alors que l’évolution de ces univers alternatifs n’a aucune incidence sur notre propre univers.

 

Les Plans et la Low Fantasy

Les plans sont sûrement l’un des chevaux de bataille de la Low Fantasy puisqu’il s’agit du sous-genre qui traite des voyages entre la Terre et un autre endroit plus magique comme un autre plan (celui des fées, par exemple) ou une autre planète.

 

Différence entre plan, dimension et monde parallèle

Ce point est dédié à ma propre vision de la différence entre les plans, les dimensions et les mondes parallèle. Le fait qu’il s’agisse d’un point de vue tout à fait personnel, et donc subjectif, explique pourquoi je mets ce point en dernier. Je ne voulais pas vous embrouiller.

Toutefois, je trouve cela intéressant de vous partager une définition différente de ce qui a été donné précédemment.

Pour moi, les plans sont des sources d’énergies primaires dans lesquelles il est impossible de voyager. Seuls les échanges d’énergies sont envisageables. D’une certaine manière, je me représente les plans un peu comme le monde des idées de Platon : des endroits dans lesquels évoluent des archétypes de pouvoir. Les plans pourraient être associés à différentes choses dépendant des lois de l’univers considéré. Ce peuvent être des plans élémentaires qui octroieraient des pouvoirs de feu, de terre, d’eau ou de vent ; des divinités (un plan serait un dieu) ; etc. Les plans sont intangibles.

Les dimensions sont des copies du monde principal du récit mais qui se seraient développées différemment du monde principal, tout en restant étroitement connectées à lui. Les dimensions sont tangibles et les voyages y sont possibles. De même, les lois de la physique y sont relativement semblables, mais les lois magiques sont différentes. Les dimensions parallèle font partie du même univers.

Les mondes parallèles sont des univers entiers qui coexisteraient avec le nôtre mais qui aurait ses propres lois physiques et magiques. Les connexions qui existent entre notre monde et ces mondes parallèles seraient fortuites. À mon sens, cette vision-là relève plus de la Science-Fiction que de la Fantasy.

Voilà, j'espère que ce sujet vous a plu ! N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé ou à poser vos questions en commentaire smiley

Et n'oubliez pas : Si vous souhaitez précommander un exemplaire dédicacé de L'Exode (ou de La Fuite si vous ne l'avez pas encore), c'est par là : Réservez votre exemplaire dédicacé de L'Exode et son lot de goodies !

Commentaires

Article très intéressant comme d'habitude. Et au passage merci car ton site est une des raisons qui m'ont décidé à me lancer dans l'écriture. 

Pour les mondes alternatifs ce n'est pas un choix qui crée une alternative. Je ne crée pas une alternative en choisissant le plat de poisson ou de viande. Je ne crée une alternative que si un évènement chaotique (événement aleatoire au resultat impredictible comme un lancer de dé) décide du choix.

Pour les multivers je vais écrire de mémoire. Selon cette théorie il y a bien un lien entre eux. Dans un univers il y a 3 forces fondamentales : électrique, électromagnétique  (ondes radios , spectre lumineux , etc) et gravitationnel. Les deux premières étant fortes pourquoi la troisième serait-elle faible ? Parce que c'est une force qui est transunivers, elle passe vers les autres univers une fois générée. 

Merci beaucoup smiley

Si mon blog t'a permis de te mettre à l'écriture, j'en suis vraiment ravie !

Quant aux liens entre les différents univers, rien n'est prouvé puisque l'existence même de plusieurs univers n'est pas prouvée et elle est difficilement prouvable puisqu'il n'existe a priori aucun lien entre notre univers et les potentiels autres qui pourraient éventuellement exister.

Selon Evrett, la seule chose qui pourrait être transuniverselle serait une fonction d'onde particulière qui aurait la capacité de passer d'un univers à un autre et qui ne serait perceptible qu'à un niveau quantique et par intermittence.
Donc, techniquement, si Evrett a raison (ce qui est très très très loin d'être prouvé), l'impact de ces autres univers seraient infime sur le nôtre. Après, je ne connais pas vraiment la théorie d'Evrett : parmi les scientifiques, elle est très loin de faire l'unamité et elle n'est pas vraiment étudiée dans les programmes de physique de j'ai suivis à l'université wink

Pour ce qui est de la création d'un monde alternatif, j'ai volontairement simplifié l'explication puisque nous sommes sur un blog d'écriture avant d'être sur un blog de physique wink

Ajouter un commentaire