FAQ #5 : Des news pour la reprise


Aujourd’hui, je réponds aux questions que vous m’avez posées dans le cadre de la foire aux questions que j’ai ouverte le mois dernier.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de me poser vos questions, n’hésitez pas à le faire en passant par ce formulaire (anonyme) :

Entrons dans le vif du sujet !

Je peux toujours poser des questions ?

Je suppose que tu parles des questions que tu poses dans le groupe de l’Académie. Bien sûr que tu peux ! Elles sont vraiment très chouettes et très appréciées 😉
 

D’ailleurs, n’hésitez pas à rejoindre
le groupe Facebook de l’Académie

Vas-tu reprendre en même temps ton activité sur Monde Fantasy et sur l’Académie ?

Sur Monde Fantasy, les articles hebdomadaires ont déjà repris. Toutefois, j’ai conscience que, pour l’instant, ce sont des republications de mes autres blogs et non de nouveaux articles.

Quant à l’Académie, si tu fais référence au Patreon, elle ne rouvrira pas. C’est un format qui ne me convient pas, en tout cas pas pour l’instant à cause de mes contraintes familiales.
Si tu fais référence au groupe Facebook, j’étais déjà censée avoir repris une activité régulière, mais l’été et la rentrée de ma fille m’ont mise K.O. (fatigue, angine, insomnies, stress, angoisses, rhumes…)

Là, je suis en train de reprendre des forces en y allant mollo et, surtout, d’essayer de retrouver un rythme avec cette nouvelle étape qu’est la rentrée en maternelle de ma fille. Ce sont de nouveaux horaires et de nouvelles contraintes qui m’obligent à refaire le point sur mon organisation de travail. Au vu de comment s’est (mal) passé mon mois de septembre sur les plans de mes santés physique et mentale, je cafouille encore pas mal pour réinstaurer des routines de travail.

Mais ça va venir ! 💪

Avec quel article as-tu envie de reprendre tes publications ?

Magie ? Création d’univers ? Astuce d’écriture ? Et dans combien de temps ? Est-ce que ce sera toujours les vendredis ?
Quand penses-tu reprendre tes articles sur la magie ou les constructions d’univers ?

Le prochain article “original” (qui ne sera ni une republication de Prom’Auteur, ni de mon ancien blog d’autrice, ni du Patreon) portera sur 3 schémas narratifs type qui ne sont pas le voyage du héros. C’est l’article qui a remporté de plus de votes.

D’ailleurs, n’oubliez pas que vous pouvez consulter le calendrier des publications à venir ici :
voir la feuille de route.

Et voter pour les articles et projets qui vous intéressent le plus là :
voter pour les prochaines publications

Vas-tu bientôt écrire l’article de blog qui parle plus en détails des familiers ?

Ce n’était pas prévu que je l’écrive tout de suite. J’ai établi un plan de rédaction des articles sur la Magie et celui sur les familiers arrive dans les dernières parties.

Mais c’est un article que j’ai très très très envie d’écrire, donc, je chamboulerai peut-être mon planning 😉

Quel article as-tu le plus envie d’écrire ?

Il y en a tant !!! 😱

En vrac :

  • 3 schémas narratifs type
  • Les messages codés
  • La série sur les différents archétypes de personnages (dont l’antagoniste et le mentor)
  • utiliser un tarot pour concevoir son roman
  • L’article sur les familiers
  • Pourquoi je n’aime pas les prophéties
  • Il y a aussi tellement de créatures, de plantes et d’endroits légendaires dont j’aimerais parler !

S’il y a des sujets qui vous intéressent, n’oubliez pas que vous pouvez voter pour vos articles favoris et m’en proposer d’autres 😉

Comment écrire l’heure et la date dans un roman ?

Je me demandais s’il y avait des règles pour le format de l’heure et de la date dans un roman (lettres ou chiffres ?)

Il n’y a pas vraiment de règles en français. Ou plutôt, il n’y en a plus.

Avant, il était d’usage de tout noter en toutes lettres : cinq septembre deux-mille-vingt-deux à dix-sept heures et vingt-deux minutes. Autant te dire que cette pratique a été abandonnée durant la première moitié du 20e siècle… Actuellement, on opte plutôt pour la forme : 5 septembre 2022 à 17h22.
La seule exception est pour le premier qu’on écrit, en général, en toutes lettres et qu’on fait précéder par “le” : le premier septembre 2022.

Cependant, la manière dépend surtout du ton du roman et du contexte dans lequel est donnée l’information.

Pour te donner des exemples :

  • Je suis en train de lire un roman (Le Passage d’Or, Les Cartographes 2 de S.E. Grove) dans lequel le temps est souvent renseigné en entrée de chapitre. Il est noté comme ceci :

Remarque aussi les premiers mots du premier paragraphe, il s’agit aussi d’une date.

  • Il y a fort longtemps, j’avais lu un roman écrit sous forme de journal intime ; les dates y étaient notées ainsi : “1er septembre 1998” (1er étant en chiffres et non en lettres) et chaque entrée était renseignée par une heure notée “10 : 08 – Ce matin…”
  • J’ai déjà croisé dans un roman et en début de chapitre ce format-là : “10/10/86 ; 5h54“

Quels sont les mots qu’il faut absolument écrire en italique ?

(j’aurais eu tendance à penser que l’on devait écrire en italique tous les mots étrangers, mais dans ce cas pour mon nouveau projet je vais galérer à mettre tous les noms de nourriture étrangers en italique lol)

Ce qu’il faut mettre en italique :

  • les mots étrangers,
  • les locutions latines,
  • les titres d’œuvres (ouvrages, peintures, sculptures, photographies, films, musiques…),
  • les titres de journaux et revues, et leurs articles,
  • les noms d’enseignes (hôtel, restaurant, café, auberge, cinéma, théâtre, boulangerie… mais pas les musées, les écoles ou les bâtiments officiels), de trains, de bateaux, d’avions, vaisseaux spatiaux,
  • les notes de musiques,
  • les autonymes (quand on désigne la substance d’un mot lorsque celui-ci est cité ou se désigne lui-même ; p.ex. : “Le nom voiture est du genre féminin”, ici, on parle du mot et non d’une voiture).

Concernant les mots étrangers en Fantasy, il faut considérer la langue dans laquelle sont supposés parler les personnages et non le français.

Par exemple, dans mon roman, Neph et Shéa, je considère que mes personnages parlent idalien et non français. Dès lors, quand j’utilise un terme idalien, je ne le mets pas en italique parce que ce n’est pas, à proprement parler, un mot étranger. En revanche, quand j’introduis un mot en vieil idalien ou en elfique, je le mets en italique.

Je compte faire un article complet sur l’usage de l’italique 🙂

Dans quelle mesure peut-on inventer ou réinventer ?

Je m’explique avec un exemple directement tiré de mon projet de fantasy. J’aimerais revisiter le sens de certains mots pour me les réapproprier, par exemple “aura” pour parler du flux de magie présent en chaque individu et peut-être réinventer le concept d’ “alchimiste”. Est-ce que c’est possible ?

Dans la mesure où ta réinterprétation n’existe pas déjà.

Je m’explique : si tu décides, par exemple, de réinventer la chaise en lui ôtant son dossier. Et bien, ce n’est plus une chaise, c’est un tabouret.

Quand on veut réinventer, il faut garder les éléments de bases qui définissent les concepts que l’on veut réinterpréter et ajuster les “atours” en fonction de notre univers ou des métaphores et allégories qu’on veut illustrer par notre roman.

Ne pas respecter ces bases qui définissent les concepts risque de perdre le lectorat et de compliquer la compréhension de l’univers.

Dans le cas de l’alchimiste, si tu veux continuer à pouvoir l’appeler alchimiste, il faut que tu conserves les concepts de processus, d’études, d’expérimentation et de transmutation. Le reste — les ustensiles, les substances, les résultats… — tu peux les changer comme tu veux.

La réinvention, la réinterprétation et l’adaptation sont aussi des sujets qui méritent un article entier 😅

Je voudrais que l’on joue un film fantastique avec mon roman de fantasy. Est-ce un rêve fou ou est-ce réalisable ?

En soi, c’est réalisable, mais c’est très compliqué, très long et/ou très coûteux.

Je ne suis pas une experte du sujet, mais je sais que soit il faut transformer son roman en scénario pour le cinéma et le soumettre à des producteurs, soit tout financer soi-même.

Comment garder la cohérence dans une histoire si on suit trois personnages à la fois, dans des endroits et moments différents ?

Malheureusement, il n’y a pas de miracle et je sais que ma réponse ne va pas plaire à tout le monde : il faut faire un plan, surtout quand on n’a pas l’habitude de traiter une histoire chorale.

Faire un plan, ou au moins une feuille de route, permettra de ne pas se perdre dans l’intrigue et de respecter la chronologie.

J’ai expliqué comment faire ce genre de plan dans la masterclass sur l’intrigue.

Comment tu t’en sors en ce moment avec l’écriture de tes livres ?

Mal… 😣

Pour le moment je n’ai pas encore su rouvrir le moindre de mes projets en cours, que ce soit mes nouvelles, mes romans ou le livre sur le worldbuilding 😣

À quand la suite des aventures de Neph et Shéa ?

Très bonne question… Malheureusement, je n’ai pas encore eu la possibilité de retourner à Tell’Andra. Pourtant, mon univers et mes personnages me manquent terriblement.

Mais je garde l’espoir de pouvoir écrire la nouvelle concernant Neph avant la fin de l’année !

C’est tout pour aujourd’hui !

Pour rappel, si vous avez des questions à propos de la Fantasy, de l’écriture ou de l’avenir du blog, vous pouvez me les poser en passant par le formulaire anonyme :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.