Intégrer des climats dans votre univers Fantasy


Les Cartes 2/6

Comme promis la semaine dernière, voici l’article traitant des climats !

Ça peut paraître anodin, mais déterminer le climat dans les différentes régions de votre univers a une certaine importance. En effet, le climat a énormément d’impacts sur la vie (v. les biomes) et, par transitivité, sur les manières de vivre des peuples et des animaux.

Ainsi, par exemple, les peuples vivants dans un climat à 4 saisons auront une perception du temps (météorologique et temporelle) différente de ceux vivants dans un climat à 2 saisons, voire sans saison.

Qu’est-ce que le climat ?

Autant commencer par une petite définition pour mettre tout le monde d’accord 😉

Le climat est la distribution statistique des conditions de l’atmosphère terrestre dans une région donnée pendant une période donnée. Il se distingue de la météorologie qui désigne l’étude du temps à court terme et dans des zones ponctuelles.

Merci Wikipédia !

Ce qui signifie que le climat se définit sur des moyennes journalières, mensuelles et annuelles de température, de pression atmosphérique, de précipitations, d’ensoleillement, d’humidité et de vitesse du vent.
Là où la météorologie ne se base que sur des phénomènes à court terme pour prévoir le temps qu’il fera demain (en gros, car la météorologie est plus complexe que ça).

Sur Terre, les climats se répartissent d’après les parallèles (les topiques, l’équateur et les cercles polaires), mais également d’après les reliefs (qui peuvent influencer le climat à des endroits très ponctuels du globe, c’est ce qu’on appelle des micro-climats), la force de Coriolis (une force due à la rotation de la Terre et qui agit, entre autres, sur les masses d’air dont dépendent les climats) et les courants marins.

Il va de soi que pour un monde fantasy vous avez le choix : soit vous recréez un système climatique et une géophysique en tout point comparable à ceux de la Terre, soit vous vous laissez porter par votre imaginaire et ne prenez que ce vous voulez. Personnellement, je suis partie vers la seconde option : prendre ce qui m’intéresse et faire ce je veux avec tout ça ! 😉

Surtout qu’il y a un facteur à ne pas négliger : la Magie !
Il est très important pour vous, Créateur, de savoir si votre climat dépend de la Magie, de la géophysique ou des deux. Pour vous donner un exemple, j’ai, dans mon monde, un endroit de ma carte dont le climat a été créé par magie : il s’agit d’une banquise sur un continent au climat océanique (il s’agit des Mirithen Barann au nord de l’Idalie, j’en ai parlé dans l’article de présentation de mon monde) ! Ce qui a eut pour conséquence de rendre moins clément le climat de la région juste au sud (celle entre les Montagnes du Crépuscules et la Forêt de Sombre-Larme).

Les climats

Ici, je vais vous présenter succinctement les différents climats que l’on peut trouver sur Terre. N’hésitez pas à créer les vôtres si le cœur vous en dit !

Voici la répartition des différents climats sur Terre :

Map world climate zones

Le climat équatorial

Ce climat fait partie des climats chauds et humides

Il se caractérise par :
une seule saison ;
une pression atmosphérique basse ;
des vents rares hormis quelques tornades ou typhons ;
de fortes précipitations quotidiennes dont les plus intenses sont aux équinoxes ;
une forte chaleur toute l’année sans variation de température (t° moyenne à 28°C).

Les cours d’eau dans ces régions ont souvent de gros débits.
A cause des fortes précipitations, les sols sont lessivés et donnent des sols argileux de couleur rouge (à cause de l’oxyde de fer présent en grande quantité dans le sol). Ces sols sont peu, voire pas du tout fertiles.

La végétation naturelle sous ce climat est la jungle.

Le climat tropical de savane

Ce climat est un climat chaud et sec.

Il se caractérise par :
deux saisons ;
des températures mensuelles toujours au-dessus de 18°C ;
une saison sèche très prononcée ;

Ce climat comprend deux saisons : une saison chaude et sèche et une saison moins chaude et très sèche.
La végétation naturelle sous ce climat se compose de forêts denses et claires ; de formations arbustives ou buissonneuses ; de savanes subhumides ou xéromorphes (cactus,…).

Le climat tropical de type mousson

Ce climat est un climat chaud et humide.

Il se caractérise par :
deux saisons : une saison moins chaude et sèche (+/- 18-20°C avec des précipitations quasiment nulles en hiver) et une saison chaude et humide (jusqu’à 40°C avec des précipitations jusqu’à 10 000 mm en été) ;
des précipitations torrentielles en été : la mousson.

La végétation naturelle présente dans cette zone de climat sont principalement des plantes feuillues tropicales.

Le climat méditerranéen

Ce climat est un climat tempéré et humide.

Il se caractérise par :
quatre saisons ;
des étés chauds et secs avec un ciel lumineux et dégagé ;
des hivers doux et humides avec des pluies, rares mais intenses, dans les régions peu abritées des influences maritimes et très peu de neige ;
des vents froids et asséchants (cf. le mistral, la tramontane, le sirocco,…) qui soufflent du continent vers la mer.

La végétation naturelle dépend de l’accès à l’eau. Ainsi, hors des zones irriguées, on a : la garrigue (sols calcaires, végétation basse,…), le maquis (sols acides, arbousier,…) et la pinipède (pin d’Alep ou parasol).
Dans les régions plus humides, on trouve des forêts de feuillus.

Le climat océanique

Ce climat est un climat tempéré et humide.

Il se caractérise par :
quatre saisons ;
des hivers doux et pluvieux ;
des étés frais et relativement humides ;
des températures moyennes modérées (plus on s’éloigne du littoral et plus ces écarts de températures sont élevés) ;
des pluies fréquentes mais de faibles intensités (beaucoup de bruine et de brouillard).

La végétation naturelle de cette zone climatique est variable puisque le climat océanique est très favorable à la croissance végétale. On trouve des paysages de landes (bruyères, genêts, herbes,…) sur le littoral. Plus à l’intérieur des terres, dans les zones protégées des vents, on trouve des forêts de feuillus (hêtres, chênes,…), mais des forêts mixtes.

Le climat subtropical humide

Aussi appelé « climat chinois », ce climat est un climat tempéré chaud et humide.

Il s’agit d’un climat qui peut avoir plusieurs déclinaisons en fonction des courants marins et des autres climats qui l’entoure. Il peut être une transition entre le climat continental (ce qui provoque des coups de froid en hiver) et le climat tropical (d’où une certaine moiteur en été et parfois des phénomènes violents comme des tornades, des typhons ou des ouragans).

Il se caractérise par :
des étés chauds et humides avec de grosses précipitations s’il est près d’une zone de mousson ;
des hivers frais et doux avec des possibilités de coups de froid intenses mais éphémères ;
quatre saisons ;

La végétation naturelle sous ce climat est un mélange de végétations tropicales et tempérées.

Le climat désertique

Ce climat est également appelé « climat aride », il peut être chaud et sec, tempéré et sec ou froid et sec.

Il est intéressant de rappeler que, en géographie, le terme « désert » qualifie une région du monde dont la pluviométrie est extrêmement faible et où la densité de population est très faible en raison des conditions extrêmes du climat.
Les déserts peuvent être de glace, de sable, de roche…

Il se caractérise par :
deux saisons ;
très peu de pluie ;
une sécheresse permanente ;
un manque important d’eau liquide au sol et dans l’air ambiant ;
les amplitudes thermiques journalières (différence entre les températures du jour et de la nuit) et annuelle sont potentiellement fortes ;
des températures extrêmes (sauf dans le cas des déserts tempérés).

Ce sont les températures moyennes hivernales qui déterminent si le désert est chaud, froid ou tempéré : pour un désert à hivers chauds, les températures moyennes du mois le plus froid sont comprises entre 20 et 30°C, pour un désert à hiver froid, elles sont en-dessous des 10°C et pour un désert à hivers doux, elles sont entre 10 et 20°C.

Les conditions d’aridité de ces zones climatiques restreignent fortement la développement de la faune et de la flore.

Le climat continental

Ce climat est un climat tempéré.
Il s’applique loin des côtes.

Il se caractérise par :
une forte amplitude thermique annuelle (c’est-à-dire qu’il y a une grande différence entre les températures estivales et hivernales) ;
quatre saisons mais le printemps et l’automne sont assez peu marqués, voire quasiment inexistants dans certaines régions comme la Sibérie ;
des précipitations moyennes et plus ou moins régulières selon les régions.

La végétation naturelle est très variée, on y trouve des prairies, des brousses tempérées, des steppes, la taïga, des forêts mixtes,…

Le climat montagnard

Ce climat est un climat froid et humide.
Il est propre aux diverses régions de montagne et indépendant des zones climatiques qui les entourent.

Il se caractérise par :
des hivers froids ;
des étés frais et humides ;
les précipitations dépendent de la pluviométrie des plaines environnantes ;
les températures diminuent avec l’altitude ;
les précipitations se font le plus souvent sous forme de neige (augmente avec l’altitude).

Hormis ces généralités, on peut dire également que chaque montagne a son propre climat puisque ce dernier dépend également de l’exposition des versants. En effet, selon que le versant soit orienté vers le Nord, le Sud, l’Est ou l’Ouest, il ne reçoit pas le même rayonnement solaire, les mêmes vents ni la même quantité de précipitation que les autres.
Cette orientation va également influencer la végétation.

Le climat polaire

Ce climat est un climat froid (je sais, c’est LA révélation de l’année 😉 ) et sec.

Il se caractérise par :
des étés froids ;
des hivers glaciaux ;
des températures ne dépassant jamais 10°C ;
des pergélisols (des sols qui ne dégèlent jamais) et qui ne permettent aucune agriculture ;
des précipitations rares qui ne tombent presque jamais sous forme liquide.

Il existe 4 nuances du climat polaire :

  1. Le climat d’inlandsis : perpétuellement froid, les moyennes de températures sont inférieures à 0°C, en hiver les températures peuvent descendre sous les -40°C, les précipitations sont rares et toujours sous forme solide.
  2. Le climat arctique continental : les hivers sont longs et rigoureux (au moins 8 mois de températures négatives), étés doux (max des températures toujours inférieures à 10°C), précipitations rares et liquides, vents, variations brusques des températures.
  3. Le climat polaire océanique : hivers longs et rigoureux, précipitations abondantes (surtout en été), la neige et la glace fondent vers la fin de l’été.
  4. Le climat subpolaire océanique : les températures sont plus douces, plus de précipitations, faible amplitude thermique annuelle, températures fraiches, hivers rarement glaciaux, dégel possible toute l’année.

Pour aller plus loin

Tout ce qui concerne la faune et la flore sera vu plus en détail dans l’article consacré aux biomes 🙂

Il est clair qu’ici, j’ai traité les différents climats de manière très synthétique et qu’il y a beaucoup plus à en dire. Cet article n’a vraiment pas de visées encyclopédiques, il n’est là que pour faire un rapide tour d’horizon afin de vous donner une idée de ce que vous pourriez inclure dans votre univers.
Dès lors, si vous désirez en savoir plus, je vous invite à consulter ces liens :

J’espère que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à le partager s’il vous a été ou vous sera utile ! Le partage, c’est ce qui fait vivre un blog ! 😉

Lire tous les articles de la série sur les cartes


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut