Qu’est-ce que la Fantasy ?


Il serait bien mal avisé de commencer un blog sans définir son objet. C’est pour ça qu’en guise d’article d’ouverture (ou d’inauguration, c’est comme vous voulez) j’ai donc décidé de vous faire une brève présentation de ce qu’est la fantasy.

Je vais donc vous faire un petit « cours » d’étymologie pour vous expliquer d’où vient le nom « fantasy », vous présenter les grandes lignes du genre et vous parler des sous-genres les plus répandus.

Une petite définition

Le mot « fantasy » vient du terme anglais « fantasy » qui signifie « imagination« . En ancien français, on retrouve également des termes comparables tels que une « fantaisie » (qui n’est, à l’origine, qu’un synonyme de « imagination ») ou encore « fantasier » qui signifie « rêver » ou « imaginer« .

En suivant ce petit rappel étymologique, on peut en déduire la définition suivante : « La Fantasy est un genre littéraire dédié au rêve et à l’imagination. »

Les caractéristiques du genre

Vous n’êtes pas sans savoir que chaque genre littéraire a ses propres codes et caractéristiques. C’est ainsi qu’on peut faire la différence entre chacun des genres de l’imaginaire, etc. Je vais donc tenter de lister avec vous les différentes grandes caractéristiques de ce genre très riche.

Nous avons vu au point précédent que la fantasy était le genre de l’imagination. C’est aussi et surtout le genre par excellence de la magie. Toute œuvre de fantasy, quelle qu’elle soit, présente au moins une forme de magie. On remarque la présence de la magie dans Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter, Elric et même dans Le Trône de Fer, même si elle est discrète au début. La magie est le point commun entre toute les œuvres de fantasy.

Un autre trait commun : les mondes alternatifs ou parallèles. En effet, on constate souvent que les histoires se déroulent soit :

  • dans un monde alternatif complètement imaginé et qui n’a rien à voir avec le nôtre : la Terre du Milieu ou l’Alagaësia n’ont pas grand chose en commun avec notre Terre.
  • sur une autre planète ou un monde parallèle relié à notre Terre par des « passages magiques » : dans Narnia, il existe quelques « portails » qui relient la Terre à Narnia ; dans Lladrana, il existe un tunnel magique qui relie la Terre à Lladrana à certaines périodes de l’année.
  • sur Terre, mais dans un univers magique séparé de l’univers des « simples mortels » : dans Harry Potter, il existe beaucoup de lois qui interdisent aux sorciers de dévoiler leurs secrets aux moldus. Ainsi, Poudlard et le Chemin de Traverse sont des endroits complètement coupés du « monde normal ».

Dans chacun des cas présentés, on remarque bien qu’il y a toujours une séparation physique, morale ou légale entre le monde des humains et celui de la magie.

Un autre point commun à la majorité des romans fantasy est la liste des thèmes abordés. On croise souvent des thèmes tels qu’une quête initiatique, de grandes batailles ou encore un-e élu-e qui doit sauver le monde de la tyrannie d’un puissant mage maléfique. Tous ces thèmes se retrouvent dans de grandes sagas telles que Le Seigneur des Anneaux, Eragon, Harry Potter, Narnia,…

Quelques sous-genres

Voici cinq des sous-genres de fantasy les plus croisés :

  • Heroic fantasy : Un seul héros dont les particularités physiques et/ou mentales lui permettent vaincre un ennemi puissant ou de mettre fin à un conflit. (p. ex. : Eragon de Christopher Paolini)
  • Dark fantasy : Ces récit sont ancrés dans une ambiance noire, tragique et immorale où le mal domine souvent. (p. ex. Elric de Mickael Moorcock)
  • Light fantasy : Ce sous-genre est également appelé « fantasy humoristique », c’est un genre qui a pour but de faire rire le lecteur par l’humour, la parodie et l’absurde. (p. ex. : Les Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett)
  • Urban fantasy : Le récit se déroule à notre époque et sur Terre, en général dans la ville. (p. ex. : Harry Potter de J. K. Rowling)
  • Epic fantasy : Un groupe de héros doit sauver le monde, des armées s’affrontent sur d’énormes champs de bataille,… (p. ex. : Le Seigneur des Anneaux de J. R. R. Toklien)

Mais il en existe beaucoup d’autres comme : la sword and sorcery, la science fantasy, la space fantasy, la medfan, la fantasy animalière, la romantic fantasy, la bit-lit,…

N’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de ce premier article !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut