La Fantasy : Par où commencer ?


Aujourd’hui, je voudrais aborder un sujet qui me tient à cœur : comment rentrer dans la Fantasy ?

C’est un sujet qui me tient à cœur d’une part parce que j’entends beaucoup de jugements négatifs, souvent basés sur de fausses idées et je me dis que ces personnes pourraient changer d’avis si elles s’intéressaient vraiment au genre. D’autre part parce que mon fiancé et moi commençons à mettre nos filleules respectives à la fantasy. Elles ont 16 et 6 ans (oui, je m’y prends tôt avec la mienne 😀 ). La question s’est donc posée : quels livres leur mettre entre les mains pour faire quelque chose de ces petites ?

Pour commencer je voudrais vous dire qu’il n’y a pas d’âge pour se mettre à lire de la Fantasy. J’en veux pour preuve ma propre grand-mère qui, à passé 80 ans, s’intéresse au steampunk ! Elle lit d’ailleurs mon blog (du coup, j’en profite pour lui faire un gros bisou !). Elle a également relu et corrigé mon roman.

Pour les très jeunes, il n’est pas difficile de leur refourguer de la fantasy, tant il y en a. Le problème n’est donc pas de les initier, mais d’entretenir la flamme.

Ensuite, j’aimerais préciser qu’il n’y a pas qu’un seul chemin pour se mettre à lire de la Fantasy. Nous avons la chance d’apprécier un genre trans-média que l’on retrouve partout (je vous mets au défi de me trouver un roman cubiste ou une adaptation cinématographique des Fleurs du Mal…). L’intérêt pour les romans de ce genre de l’Imaginaire par excellence s’éveille en général par des moyens détournés. Parce que, oui !, on n’a pas tous lu l’intégral de Tolkien à 7 ans, voilà ! 😉

Donc, pour moi, pour commencer la Fantasy, il faut commencer par donner envie de rêver. Aussi, voici quelques pistes pour tous les âges et de tous les horizons pour entrer dans la Fantasy :

  • Les dessins animés pour enfants : la plupart des dessins animés pour enfants pourraient être ranger dans la fantasy ou le merveilleux. Je pense notamment aux séries Princesse Sofia, Winx Club, Slugterra, Les Chevaliers du Zodiaque,… et aux films Disney et DreamWorks (avec Dragons, par exemple). Tous ces dessins animés participent à nourrir l’imagination des petits (et des grands…) et sont adaptés ou tirés de livres. Les enfants qui aiment ces univers, ces histoires, ces personnages seront sûrement tentés de prolonger l’expérience sur papier. Surtout qu’il est plus facile de lire en cachette que de regarder la télé en douce… 😉
  • Les ballets et les opéras : beaucoup d’opéras ou de ballets sont des histoires aux accents merveilleux, voire fantasy. Pour rappel : le Lac des Cygnes raconte l’histoire d’une jeune femme maudite qui se transforme en cygne tous les jours et, la nuit, reprend son apparence, Casse-Noisette est une adaptation du conte du même nom écrit par Hoffman, etc. Toutes ces histoires peuvent entrer dans le registre du merveilleux et nourrir notre imagination. De plus, il existe des livres pour certains de opéras et ballets : comme l’a récemment rappelé Perseline, La Princesse de la Nuit de Marion Zimmer Bradley est une réécriture de l’opéra La Flûte enchantée, Casse-Noisette est d’abord un conte, idem pour La Belle au Bois Dormant, etc.
  • Les films et séries : de la même manière, les films et séries adaptés de livres peuvent donner envie de lire les livres d’origine ou, s’ils sont des purs produits du cinéma, nourrir notre imaginaire et nous donner envie d’aller plus loin pour découvrir de plus vastes mondes dans les bouquins.
  • Les jeux vidéos et les jeux de rôles : de nouveau, il ne s’agit pas nécessairement de mener du jeu au livre correspondant (même s’il y des romans tiré des jeux ou inversement), mais plutôt d’attiser notre envie d’aventure dans d’autres mondes que le nôtres, avec d’autres lois naturelles, d’autres cultures,…
  • Les livres graphiques : les BD, mangas, comics, albums pour enfants et pour adultes sont déjà un pas vers la lectures et peuvent également aviver un désir de découvrir plus de « possibles ».
  • Les mythologies, les légendes et le folklore : ils regorgent d’histoires qui nourrissent les imaginaires de tous les auteurs. Tolkien lui-même s’est énormément inspiré de la mythologie nordique pour créer la Terre du Milieu. Beaucoup de romans de fantasy sont liés plus ou moins intimement avec les mythologies et le folklore et je pense que l’on peut très facilement verser de l’un à l’autre.

Maintenant que les bases de l’initiation sont posées, on peut entamer le vrai sujet : par quelles lectures commencer ?

J’ai souvent vu tourner comme conseils pour commencer la fantasy de lire Le Seigneur des Anneaux, L’Assassin royal ou Le Trône de fer… En toute honnêteté, je trouve ces conseils aberrants ! Vous proposeriez une série ultra-complexe comme Le Trône de Fer qui se déroule dans un monde complètement imaginaire à quelqu’un qui n’a jamais lu de fantasy et qui, donc, ne s’est jamais retrouvé confronter à autre univers ? Ou les descriptions imbuvables de Tolkien ? Ou une série qui, si on empile les tomes, est aussi haute que vous ?

Personnellement, je ne le ferais pas, sauf si je sais que ça plaira à la personne.

Je voudrais donc vous soumettre mes recommandations en les classant en 3 tranches d’âges. J’aimerais préciser que je ne considère pas ma sélection comme étant l’ultime sélection de tous les temps (déjà parce que je n’ai pas tout lu…), mais plutôt comme un complément à tout ce qu’on peut déjà se trouver sur internet. Je ne me collerai pas non plus aux livres pour enfants (< 12 ans) tout simplement parce que je ne m’estime pas assez calée dans le domaine.

C’est parti !

Pour les ado (> 12 ans)

Animale de Victor Dixen (2 tomes)

Résumé :

1832. Blonde, 17 ans, orpheline, vit depuis toujours dans un couvent, entourée de mystères. Pourquoi les sœurs l’obligent-elles à cacher sa beauté troublante ? Qui sont ses parents et que leur est-il arrivé ? Blonde est différente et rêve de se mettre en quête de vérité : il y a au cœur de son histoire un terrible secret.
Et si le conte le plus innocent dissimulait l’histoire d’amour la plus terrifiante ?

Ce que j’en pense :

J’ai lu ce livre pour le Cold Winter Challenge 2015-2016 et le souvenir que j’en garde n’est pas extraordinaire. Je me rappelle que l’héroïne n’avait pas pris que des décisions logiques et que certaines facilités scénaristiques m’avaient fortement ennuyée. Néanmoins, j’avais beaucoup aimé l’intrigue qui est une réécriture ingénieuse du conte Boucle d’or et les trois ours. L’univers, où conte et mythologie nordique se mêlent, que Victor Dixen a bâti autour de cette histoire est vraiment extraordinaire et c’est ça qui m’a fait mettre le tome 2 dans ma PAL. L’évolution de Blonde, l’héroïne, est également très intéressante.
Si c’est un roman qui pourrait ennuyer les lecteurs aguerris,mais je suis persuadée qu’il ravira les jeunes lecteurs.

De plus, c’est une histoire qui se déroule dans « notre » monde et sur base d’un conte que nous connaissons tous, ou presque, et saupoudré de mythologie scandinave avec des créatures moins connues du bestiaire jeunesse mais très connues dans celui des lecteurs plus âgés. Pour ça, je pense que c’est un très bon roman pour initier les jeunes lecteurs à la Fantasy.

Vers mon avis : La Malédiction de Boucle d’or de Victor Dixen

Les tomes :

  1. La Malédiction de Boucle d’or
  2. La Prophétie de la Reine des Neiges

À la Croisée des Mondes de Philip Pullman (3 tomes)

Résumé :

Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l’atmosphère confinée du prestigieuse Jordan College, est-elle l’objet de tant d’attentions ? De quelle mystérieuse mission est-elle investie ? Lorsque son meilleur ami, disparaît, victime des ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays, elle n’hésite pas à se lancer sur ses traces…Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui révélera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde.

Ce que j’en pense :

J’ai aussi lu le premier tome de la série durant le Cold Winter Challenge 2015-2016. Et, fait étrange, je me rappelle très peu de l’histoire, mais je me souviens que j’avais beaucoup aimé !
En vérité, c’est surtout l’univers qui me reste et le personnage impertinent et délicieux de Lyra.

Je pense que c’est un bon roman pour commencer la Fantasy parce qu’il a une héroïne qui parlera aux filles comme aux garçons et qui se déroule dans un univers extraordinaire différent du nôtre, mais juste ce qu’il faut. Les éléments qui le compose (objets magiques, bestiaire,…) nourrit à merveille l’imaginaire et on ne demande qu’à en apprendre davantage.

Vers mon avis : Les Royaumes du Nord de Philip Pullman

Les tomes :

  1. Les Royaumes du Nord
  2. La Tour des anges
  3. Le Miroir d’ambre

Il existe une intégrale regroupant les 3 tomes.

Harry Potter de J.K. Rowling (7 tomes)

Résumé :

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry Potter se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom.

Ce que j’en pense :

Je crois qu’il n’est plus nécessaire de la présenter, n’est-ce pas ?

Même si Harry Potter est très loin d’être ma série jeunesse préférée (pas taper !!!!!), elle reste, pour moi, un incontournable de la Fantasy jeunesse, et même de la Fantasy tout court (de l’urban fantasy, pour être précise).
Je trouve cette série très complète autant sur le plan littéraire que sur le plan humain. Je vois Harry Potter comme une saga qui m’a accompagnée et qui m’a aidée à grandir (j’ai littéralement grandi avec Harry, puisque quand le 1er tome est sorti en français, j’avais 13 ans…). Ce que j’apprécie particulièrement, c’est son côté évolutif : on n’est pas propulsé dans le monde des sorciers avec 3 tonnes d’informations en 7 lignes, on prend le temps de découvrir l’univers, petit à petit. De la même manière, on n’est pas propulsé dans une quête épique au bout du 3e chapitre.
Tout est progressif, autant l’univers que l’intrigue, et on apprend à connaître cet autre monde qu’est le monde des sorciers petit à petit. Je trouve que Harry Potter est une bonne introduction à l’heroic/epic fantasy, en quelque sorte.

Les tomes :

  1. À l’école des sorciers
  2. La Chambre des secrets
  3. Le Prisonnier d’Azkaban
  4. La Coupe de feu
  5. L’Ordre du phénix
  6. Le Prince de sang-mêlé
  7. Les Reliques de la Mort

Le Monde de Narnia de C.S. Lewis (7 tomes)

Résumé :

Polly trouve parfois que la vie à Londres n’est guère passionnante… jusqu’au jour où elle rencontre son nouveau voisin, Digoru. Il vit avec sa mère malade et un vieil oncle original. Celui-ci force les deux enfants à essayer des bagues magiques qui les transportent dans un monde inconnu. Commence alors la plus extraordinaire des aventures…

Ce que j’en pense :

J’avais beaucoup aimé la série, sauf le dernier tome que je n’ai pas aimé du tout ! Je ne vous expliquerai pas pourquoi, de peur de tout vous divulgâcher.

En revanche, je trouve que Narnia est une sorte de continuité dans la gradation de la Fantasy : après Harry Potter où on reste sur terre (urban fantasy), Narnia nous emmène dans un tout autre monde mais encore lié au nôtre (low fantasy). On y découvre un tout autre monde avec des personnages confrontés à des quêtes plus ou moins grandioses.

Les tomes :

  1. Le Neveu du magicien
  2. Le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire magique
  3. Le Cheval et son écuyer
  4. Le Prince Caspian
  5. L’Odyssée du Passeur d’Aurore
  6. Le Fauteuil d’argent
  7. La Dernière Bataille

Il existe une intégrale pour cette série.

Tara Duncan de Sophie Audouin-Mamikonian (13 tomes)

Résumé :

La mère de Tara Duncan a été enlevée ! Tara et Manitou, son grand-père transformé en labrador, partent sur AutreMonde affronter dragons, Vampyrs et Sangraves. Mais bientôt le trop puissant pouvoir de Tara fait des envieux, et elle devient la cible de complots dont seuls son sens de l’humour et son courage pourront la sauver. Elle devra parvenir à délivrer sa mère, découvrir qui veut l’assassiner et pourquoi.

Ce que j’en pense :

C’est très difficile de vous dire ce que je pense de cette série puisque je n’ai lu aucun des tomes ! 😅
En tout cas, aucun en entier : j’avais commencé le premier tome en ebook, mais comme les livres numériques et moi ne faisons pas très bon ménage, j’ai laissé tomber.

Ce que je peux en dire, toutefois, c’est que Tara Duncan semble être la Harry Potter francophone et qu’elle nous promet de belles aventures ! Pour tout vous avouer, j’ai prévu de lire la série avec ma filleule quand elle sera assez âgée.

Les tomes :

  1. Les Sortceliers
  2. Le Livre interdit
  3. Le Sceptre maudit
  4. Le Dragon renégat
  5. Le Continent interdit
  6. Dans le piège de Magister
  7. L’Invasion fantôme
  8. L’Impératrice maléfique
  9. Contre la reine noire
  10. Dragons contre démons
  11. La Guerre des planètes
  12. L’Ultime Combat
  13. Tara et Cal

Pour ado (àpd 15 ans) et adultes

Stardust : Le mystère de l’étoile de Neil Gaiman (1 tome)

Résumé :

D’un côté, il y a Wall, paisible village niché au sein d’une calme forêt anglaise. de l’autre, le pays des fées, univers d’enchantements, de sorcières, de licornes et de princes sanguinaires. Entre les deux, il y a le mur, l’infranchissable et épaisse muraille qui ceint le hameau et le sépare de féerie. infranchissable ? Pas tout à fait, puisque tous les neuf ans s’ouvre la foire des fées qui, durant un jour et une nuit, permet aux deux mondes de se rencontrer. dans certaines circonstances, cependant, attendre si longtemps pour pénétrer en féerie est impossible. Car quand on s’appelle Tristan Thorn et que l’on a promis à sa belle l’étoile filante tombée du firmament de l’autre côté du mur, aucun obstacle ne saurait s’élever contre l’amour…

Ce que j’en pense :

J’ai lu Stardust il y a un petit moment maintenant et j’ai adoré ce livre ! J’ai trouvé l’univers riche sans être trop complexe. Les personnages sont hauts en couleur et l’intrigue est très intéressante. Suffisamment pour qu’on ne s’ennuie pas et développée ce qu’il faut pour tenir en un seul petit tome (221 pages) et sans rester sur sa faim une fois le livre refermé.

C’est pour ça que je ne peux que le conseiller pour commencer la Fantasy : il est court et passionnant !

La Prophétie du Royaume de Lur de Karen Miller (2 tomes)

Résumé :

Au Royaume de Lur, une immense barrière magique protège les habitants des ravages du sorcier Morg depuis six cents ans. Les Doranens gouvernent le royaume grâce à la magie tandis que les Olkens ont interdiction absolue de l’utiliser… sous peine de mort.

Le jeune Asher est venu faire fortune à Dorana, la capitale. Très vite, il devient l’assistant du Prince Gar. Ses origines modestes et sa gouaille lui valent l’inimitié des nobles de la cour. Mais dans l’ombre, on veille sur lui : une confrérie secrète attend l’avènement d’un mage innocent qui sauvera Lur des Derniers Jours.

Ce que j’en pense :

Je sais ! Je vous ai déjà dit et re-dit que je n’aime pas les prophéties ! SAUF ! quand elles sont bien faites. Et, dans La Prophétie du Royaume de Lur, elle est tellement bien faite que je ne m’en rappelle même pas ! C’est vrai que j’ai lu ce diptique il y a longtemps mais je me rappelle des personnages, de l’intrigue, de l’univers,… mais pas de la prophétie. C’est qu’elle ne devait pas être très présente… 😀

Je le conseillerais parce que l’univers de Fantasy développé ici est très éloigné du nôtre, mais reste abordable pour des lecteurs qui ne sont pas habitués à des périples san fin en Terre du Milieu ou ailleurs. L’intrigue, sans casser 3 pattes à un canard, est classique mais efficace, ce qui permet au lecteur non-initié de pouvoir prendre plus de temps pour comprendre l’univers. Comme je l’ai dit, l’univers ici est riche sans être complexe : on est clairement dans un monde 100% imaginaire mais il y a très peu de termes inventés qui demanderaient un temps d’adaptation au lecteur.
Et puis, j’ai eu un gros coup de cœur pour le duo formé par Asher et Gar qui vaut son pesant de cacahuètes !

C’est une série qui peut être lue aussi bien par des néophytes du genre que par des lecteurs assidus de Fantasy. Toutefois, il est fort probable que pour ces derniers, il s’agisse plus d’une lecture « récréative » entre 2 tomes de L’Assassin Royal… 😉

Les tomes :

  1. Le Mage du prince
  2. Le Retour du sorcier

Les Chroniques des Féals de Mathieu Gaborit (3 tomes)

Résumé :

Il est un endroit légendaire, au cœur de l’Empire de Grif’, dont on ne parle qu’à voix basse : la Tour Écarlate. Un donjon de pierre rouge entouré de crainte et de mystère. Cette tour est la demeure des phéniciers. Ces mages, depuis la nuit des temps, gardent un terrible secret qui s’avérera vital dans la guerre qui s’annonce. Januel est l’un d’eux. Il a été choisi pour faire renaître le phénix de l’empereur, afin de sceller l’alliance des royaumes contre leur ennemi surgi du domaine des morts : la Charogne. Mais c’est un drame qui attend le jeune homme et qui le jette sur les routes, seul face à son destin…

Ce que j’en pense :

Il aurait été fort malvenu de ma part de ne pas vous présenter cette saga-ci puisqu’il s’agit de ma première vraie lecture de Fantasy ! Et ouais ! J’ai commencé par de la Fantasy francophone !

Avec cette série, on est plongé dans de la vraie pure et bonne fantasy ! Un univers inventé de toute pièce (avec une carte, un contexte géopolitique, un système de magie qui lui est propre, plein de nouveaux noms, etc.), une quête épique, un bestiaire de folie (c’est d’ailleurs ce qui m’a fait acheter le livre du haut de mes 16 ans) et tout ce qui va bien !
Pourtant, je ne me suis pas sentie perdue parce que je baignais déjà dans les univers fantasy par les séries et films que je regardais, mais aussi parce que chaque élément est très bien amené dans l’histoire. J’ai aussi beaucoup aimé l’univers que, encore maintenant, je trouve original (je repense souvent aux moines de l’orage…)

Je ne peux donc que le conseiller aux néophytes comme aux initiés !

Les tomes :

  1. Cœur de Phénix
  2. Le Fiel
  3. Le Roi des Cendres

Il existe une intégrale de cette série.

L’Héritage de Christopher Paoloni (4 tomes)

Résumé :

Eragon n’a que quinze ans, mais le destin de l’Empire eEragon n’a que quinze ans, mais le destin de l’Empire est désormais entre ses mains !C’est en poursuivant une biche dans la montagne que le jeune Eragon, quinze ans, tombe sur une magnifique pierre bleue, qui s’avère être… un oeuf de dragon ! Fasciné, il l’emporte à Carvahall, le village où il vit pauvrement avec son oncle et son cousin. Il n’imagine pas alors qu’une dragonne, porteuse d’un héritage ancestral, va en éclore…Très vite, la vie d’Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, le jeune homme s’engage dans une quête qui le mènera aux confins de l’empire de l’Alagaësia. Armé de son épée et guidé par les conseils de Brom, le vieux conteur, Eragon va devoir affronter avec sa dragonne les terribles ennemis envoyés par le roi Galbatorix, dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite.

Ce que j’en pense :

Même si L’Héritage suit le schéma-type de l’élu d’une prophétie, l’univers et les personnages valent la peine qu’on s’y arrête. Les intrigues politiques et les péripéties que l’auteur a tissées au fil du récit sont très intéressantes et élèvent le niveau de la saga au-dessus du simple récit initiatique bateau. Les personnages sont également très forts (big up à Roran et à Nasuada, mes chouchous !) et enrichissent vraiment le récit.
Malgré tout, cette saga reste assez jeunesse et classique dans l’intrigue. Pourtant, je l’ai « rangée » chez les ado +15 ! Je l’y ai mise parce que je crois que le tome 2 est assez lent à lire que je ne sais pas si un jeune de 12 ou 13 ans aurait le courage et la patience de le terminer. De plus, le tome 4 est assez sombre sans être terrifiant non plus.

Pour moi, L’Héritage reste l’une des meilleures saga de fantasy jeunesse et est parfaite pour commencer le genre. Elle fait partie des incontournables avec Harry Potter.

Les tomes :

  1. Eragon
  2. L’Aîné
  3. Brisingr
  4. L’Héritage

L’Épouvanteur de Joseph Delaney (13 tomes)

Résumé :

L’Epouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d’être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu’un le fasse. Il faut que quelqu’un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable.  » Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l’horreur commence…

Ce que j’en pense :

Cette série, c’est un gros morceau ! Pas seulement à cause de son nombre de tomes (13 + 2 hors séries), mais surtout à cause de sa richesse et de sa complexité !

Premièrement, c’est le seul récit jeunesse qui ne soit pas manichéen et ça, ça fait fichtrement du bien ! Ensuite, l’univers est passionnant : le cadre est celui de l’Angleterre du XVIIe siècle dans laquelle on croise des créatures du bestiaire folklorique anglo-saxon (et grec) et des sorcières.
Ensuite, les thèmes abordés au cours des 13 tomes sont aussi variés que matures et, parfois, abordés de plusieurs points de vue différents, forçant ainsi le lecteur à se faire sa propre opinion. Aucun tome ne ressemble au précédent, le fil rouge qui mène l’histoire de la série est conduit de manière magistrale par Joseph Delaney et enrichi par des histoires propres à chaque tome (à la manière de Harry Potter) qui deviennent de plus en plus sombres.
Les personnages ne sont pas les archétypes que l’on croise habituellement dans la littérature jeunesse, ils sont complexes et évoluent avec leur (més)aventures. On trouve une richesse de profils différents que je ne croise pas toujours en Fantasy pour adulte.

Pour moi, cette série peut être lue à tout âge mais aussi par tous les lecteurs. C’est clairement ma série jeunesse préférée !

Les tomes :

  1. L’Apprenti épouvanteur
  2. La Malédiction de l’épouvanteur
  3. Le Secret de l’épouvanteur
  4. Le Combat de l’épouvanteur
  5. L’Erreur de l’épouvanteur
  6. Le Sacrifice de l’épouvanteur
  7. Le Cauchemar de l’épouvanteur
  8. Le Destin de l’épouvanteur
  9. Grimalkin et l’Épouvanteur
  10. Le Sang de l’épouvanteur
  11. Le Pacte de Sliter
  12. Alice et l’Épouvanteur
  13. La revanche de l’Épouvanteur

Pour adultes

Fées, Weed et Guillotines de Karim Berrouka (1 tome)

Résumé :

La dernière fois que Jaspucine a mis un pied dans le monde des hommes, elle en a littéralement perdu la tête : la Révolution française n a pas été une période très profitable pour les créatures féeriques. Sauf pour Zhellébore, l enfoirée qui l a envoyée à l échafaud. La vengeance étant un plat qui se mange froid, Jaspucine est bien décidée à retrouver la traîtresse. Même si pour cela elle doit s attacher les services d un détective. Mais à force de remuer ciel et terre, c est sur une conspiration bien plus grande que la fée et l enquêteur vont tomber.

Ce que j’en pense :

Amateurs de mignoneries s’abstenir ! Ce roman est clairement destiné aux adeptes de l’humour noir et des romans policiers, voire de gangster.

Ce bouquin est bourré de cynisme, de fées truculentes et d’histoires tordues en tout genre ! Il mêle à merveille le policier et l’urban fantasy. Je ne sais pas quoi vous dire de plus !

Le Marais des Sauryls de Danielle Gourbeault-Petrus (2 tomes)

Résumé :

Un jour pourtant, les Chevaliers Rergh avaient été vaincus. Pour cela il avait fallu la trahison d’un de leurs pages. Pris au piège de leur forteresse assiégée ils s’étaient immolés par le feu avec leurs familles, plutôt que de subir la torture et l’humiliation de la défaite. Les flammes de leur bûcher avaient emporté leurs secrets de fabrication et leurs armes. Les mages avertis par l’un d’entre eux qui était prescient s’étaient enfuis à l’exception du plus vieux, mort durant le siège de la forteresse. Malgré les recherches, le marais des Sauryls demeura enfoui dans les brumes du mythe.

Ce que j’en pense :

Je trouve que c’est un diptique très intéressant par son univers et son intrigue.
On est dans un univers 100% créé de toute pièce mais je le trouve très abordable. Un autre point qui me donne envie de le citer, c’est la manière intelligente dont l’auteure traite les prophéties. J’ai plus eu l’impression, par moment, de me retrouver dans une tragédie grec où le sens de la prophétie devient clair quand tout le monde est mort… ou presque. C’est quelque chose que j’ai vraiment beaucoup aimé !

Je pense, toutefois, que ce roman ne peut pas être un premier roman de fantasy parce que le contexte de l’histoire est très complexe et demande de prendre du temps pour être assimilé. Or, j’estime qu’une bonne première lecture de Fantasy est une lecture qui ne demande des efforts de compréhension que sur un seul point à la fois (l’intrigue, l’univers ou les personnages).
En revanche, je pense que cette série peut très bien être mise entre les mains d’un lecteur de Fantasy « niveau 2 », quelqu’un qui a déjà acquis une certaine expérience et déjà lu quelques livres de Fantasy (high/epic/heroic).

Étant donné qu’il y a eu quelques soucis avec Annaeditions, si vous désirez vous procurer les livres, je vous conseille de contacter directement Danielle Gourbeault-Petrus via la page facebook de la série : www.facebook.com/Le-Marais-des-Sauryls.

Vers mon avis : Le Marais des Sauryls et L’Alliance des Endomices

Les tomes :

  1. Le Marais des Sauryls
  2. L’Alliance des Endomices

Les Chroniques des Crépusculaires de Mathieu Gaborit (3 tomes)

Résumé :

Le baron de Rochronde n’est plus. Et, selon la coutume, son fils Agone doit lui succéder. Or, peu enclin à suivre les traces de son père, guerrier sanguinaire impitoyable, celui-ci se destine à une vie d’érudit itinérant. Agone accepte néanmoins la dernière requête du défunt : passer une semaine au collège occulte du Souffre-jour, où d’éminents maîtres d’armes et de magie initient aux arcanes de puissants pouvoirs. Là, il va découvrir le sens de sa destinée… Alors que grandissent menaces extérieures et conspirations fomentées par les adeptes du Cryptogramme-magicien, l’héritier de Rochronde, armé de sa fidèle rapière Pénombre et rompu aux plus redoutables arts magiques, saura-t-il trouver son salut et délivrer les Royaumes Crépusculaires qui sombrent dans la tourmente ?

Ce que j’en pense :

Oh ! Un deuxième Mathieu Gaborit !… Comme c’est étrange !

Cette série est beaucoup plus sombre que les précédentes, elle s’adresse donc à un public adulte qui est assez familier avec la Fantasy (par exemple avec des MMORPG, des séries télé ou des BD).

J’ai lu cette série il y a longtemps, j’aurai donc du mal à vous en reparler en détail, mais je me rappelle que l’univers est riche et complexe et que les personnages sont fouillés et très intéressants.

Les tomes :

  1. Souffre-Jour
  2. Les Danseurs de Lorgol
  3. Agone

Il existe une une intégrale de cette série.

Le Maître du Temps de Louise Cooper (3 tomes)

Résumé :

La sombre forteresse du Nord abrite le Cercle des magiciens depuis une éternité. Mais dans leurs rangs, l’énigmatique Tarod, le plus redoutable des jeunes adeptes, ressent une attirance mystérieuse pour les forces obscures. Il est bientôt le seul à sentir la menace d’un adversaire antique, caché dans les abymes du Temps. Une menace très séduisante, qui fait vaciller ses convictions… Mais pas autant que la belle Cyllan, une jeune roturière rencontrée par hasard, qui fait basculer son destin. A moins que tout cela n’ait été prémédité ?
Dans l’entrelacs d’intrigues et de vengeances mesquines qui va en découler, au détour d’un des couloirs du temps, dans une salle obscure, c’est la survie du monde face aux dieux anciens qui est en train de se jouer ; et pour Tarod, c est l’heure du choix.

Ce que j’en pense :

Pareil que pour le précédent, je l’ai lu il y a longtemps… D’ailleurs, je crois que j’ai lu ces deux séries l’une après l’autre !

Je me rappelle surtout d’un univers sombre cruel, mais abordable pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude. Le Maître du temps a fait partie de mes premières lectures Fantasy et je me rappelle que je n’avais et aucun problème à comprendre ce que l’auteur nous expliquait.
Ce roman est écrit de telle manière que c’en est presque un huis clos et j’ai trouvé ça très intéressant. La psychologie de Tarod est riche et évolue.

Les tomes :

  1. L’Initié
  2. Le Paria
  3. Le Maître

Il existe une une intégrale de cette série.

Magiciens de Lev Grossman (3 tomes)

Résumé :

Brooklyn. Quentin, dix-sept ans, est un adolescent brillant mais il ronge son frein, prisonnier d’un monde désespérément ennuyeux, en attendant d’intégrer une université de prestige. Comme il regrette le temps de son enfance où les «Chroniques de Fillory» l’entraînaient dans un univers magique où tromper son ennui ! Sa vie se transforme le jour où, à sa grande stupeur, il est admis à la faculté de Brakebills, une école extrêmement élitiste et secrète qui forme des magiciens. Cinq années d’un rude et dangereux apprentissage l’y attendent. Mais le monde réel, même revu par la magie, n’apporte pas forcément le bonheur. Ce qu’il faudrait, c’est que l’univers de Fillory, celui des contes de son enfance, ne soit pas un monde imaginaire. Qui sait ?

Ce que j’en pense :

Comme Tara Duncan, ce livre est dans ma PAL !

En revanche, j’ai vu la série et même si je sais qu’elle diffère pas mal de la saga livresque, l’univers reste le même : il s’agit d’une sorte de fusion entre Narnia et Harry Potter mais en version beaucoup plus sombre pour les adultes.

Les tomes :

  1. Les Magiciens
  2. Le Roi magicien
  3. La Terre du magicien

Voilà, c’est tout !

J’espère que cette sélection vous a plu. Bien sûr, elle est loin d’être exhaustive ! Si vous aussi, vous avez des livres à conseiller pour commencer la Fantasy, n’hésitez pas à les mettre en commentaire. 😉

Découvrez toutes mes recommandations de lectures


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut