Le Schéma actantiel : créer les relations entre ses personnages


Dans le kit de l’écrivain que vous avez reçu en vous inscrivant à la newsletter du blog, vous avez pu trouver une fiche au nom barbare de « schéma actantiel ». Au fil de cet article je vais vous expliquer ou vous rappeler (pour ceux qui l’ont oublié) ce qu’est le schéma actantiel et comment il pourra vous servir dans l’élaboration de votre roman.

Inscription NL Intrigue

Le schéma actantiel est un complément au schéma narratif que nous avons vu la semaine dernière. Il ne prend pas en compte le déroulement chronologique de l’histoire, mais s’intéresse de près aux relations entre les différentes forces en présence dans le récit, c’est-à-dire les actants. Ce schéma les relie entre eux par leurs actes dans le récit.

Le schéma actantiel constitue un excellent moyen de résumer les relations entre les différents personnages.

Grafik.muzik, CC0, via Wikimedia Commons

Les Fonctions

Ce schéma est constitué de six ou sept ensemble d’actants, chacun de ces ensembles pouvant compter zéro, un ou plusieurs éléments.
Sept si la Quête est considérée comme un actant, six si elle ne l’est pas.

Les fonctions peuvent être occupées par des objets comme par des personnages.

Ainsi, nous avons :

  • Le Sujet (ou Héros) : Il s’agit du personnage qui doit accomplir la quête, celui qui mène l’action. Il est, en général, le personnage principal.
  • La Quête : Il s’agit de la mission que le Sujet doit accomplir afin d’obtenir l’Objet.
  • L’Objet (ou Objectif) : Il s’agit de ce que recherche le Sujet, l’objet de son désir. Il peut s’agir d’un concept (p. ex. : le pouvoir), d’un objet (p. ex. : une épée magique) ou d’un autre personnage (p. ex. : le meurtrier).
  • Le Destinateur (ou Émetteur) : Il s’agit de la force qui pousse le Sujet à accomplir une Quête. Ce peut être un personnage, une idée, un sentiment ou un objet.
  • Le Destinataire (ou Récepteur) : Il s’agit de tous les personnages qui tirent profit de l’accomplissement de la Quête.
  • L’Adjuvant (ou Aidant) : Il s’agit de l’aide apportée au Sujet dans l’accomplissement de sa Quête. Ce peut être des personnages comme n’importe quel autre élément (p. ex. : un événement, un objet,…).
  • L’Opposant (ou Adversaire) : Il s’agit de tout ce qui entrave le Sujet dans l’accomplissement de sa Quête. Il peut, de nouveau, s’agir de personnage, d’objet ou d’événement.

Il est important de noter que certaines fonctions du schéma actantiel peuvent demeurer vide. Tout comme, certains éléments peuvent endosser plusieurs fonctions (p. ex : un personnage pourrait très bien être Sujet et Destinataire).

Il est également possible d’avoir plusieurs schéma actantiel par récit, par exemple dans les cas où un Opposant deviendrait Adjuvant ou encore s’il y a plusieurs Sujets avec plusieurs Quêtes en parallèle dans un même récit.

Les Axes

Les Axes relient les actants de manière significative.

De fait, il y :

  • L’Axe du Désir : Sujet – Quête – Objet.
  • L’Axe de la Communication : Destinateur – Destinataire.
  • L’Axe du Pouvoir : Adjuvant – Opposant.
  • L’Axe du Temps : Épreuve qualifiante – Épreuve principale – Épreuve glorifiante. (Il s’agit d’un axe complémentaire parallèle au schéma de base.)

Exemples

1. Un roi (destinateur) demande à un chevalier (héros) d’aller chercher une fleur magique (objets), et la lui remettre (destinateur est ici le destinataire). Sur son chemin, le chevalier devra se protéger d’un orage (opposant) dans une grotte (adjuvant), puis combattre un dragon (opposant) qu’il tuera grâce à une épée magique (adjuvant) donnée par un lutin (adjuvant).

2. Un vieil homme (destinateur et destinataire) demande à son petit-fils (héros) de lui voler un lama (objet) du cirque. Le petit garçon, dans son épopée, devra vaincre le terrible lion du cirque (opposant), mais sera aidé par son père (adjuvant).

3. Le commissaire Dupont (destinateur) charge de l’enquête notre héroïne Martine (héros), afin de découvrir le meurtrier de Hans (objet). Des indicateurs (adjuvants) fourniront des indices, des preuves seront trouvées, un suspect (opposant) se croyant inculpé tentera de tuer Martine. Le coupable (opposant) sera confondu, s’ensuivra une course-poursuite et des échanges de coups de feu avant l’arrestation et la remise du coupable au juge d’instruction (destinataire).

Découvrez tous les articles parlant de la structure du récit


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut